ACTUCONAKRY.COM / La préfecture de Siguiri compte 313 fusillades ayant fait une vingtaine de morts au cours des six derniers mois selon le service des urgences de l’hôpital préfectoral de Siguiri
Un rythme qui s’accélère, au point d’atteindre le rythme inquiétant d’une fusillade par jour.
A Siguiri, les affrontements intercommunautaires sont les plus récurrents de la Guinée. Ils ont pour conséquence des fusillades faisant des blessés graves, des cas de décès et des dégâts matériels très importants.
Ce rapport accablant présenté par le service des urgences de l’hôpital préfectoral prouve à suffisance que la préfecture est et demeure une zone de tensions.

Mory Sangaré pour Actuconakry.com