ACTUCONAKRY.COM / Au ministère de la fonction publique,les négociations entre l’inter centrale syndicale CNTG-USTG se poursuivent sur cette affaire dite augmentation unilatérale du prix du carburant .
Pour l’heure,le gouvernement guinéen se réjouit du fait que les syndicats proposent un compromis en acceptant que l’etat guinéen vend le litre de carburant à 10 000 gnf.
Mamadou Mansaré de la CNTG dévoile «Comme le gouvernement tient à  ses 10.000 GNF, nous demandons, et cela est non négociable, pour tous les secteurs : public, privé et mixte, 10 millions GNF sur le salaire. C’est-à-dire, celui qui prenait 450.000 auparavant comme salaire, devra prendre désormais dix millions quatre cent cinquante mille. La multiplication à 100% de la pension civile et militaire. Le SMIG qui était de 440.000 sera multiplié par 3 pour permettre au citoyen lambda de vivre décemment», a confié à la presse le porte parole de la CNTG .
Pour le chef de cabinet du Ministère de la Fonction Publique «Nous nous réjouissons que le syndicat ait accepté d’aller sur les mesures d’accompagnement. Je crois qu’il était important que nous y allions. Je vais rendre compte à mes supérieurs pour que les prochains  jours, nous puissions commencer les discussions sur les mesures d’accompagnement».
Ainsi a pris fin les négociations pour cette journée du jeudi 9 Août 2018.

Nabé Elhadj Ismael