ACTUCONAKRY.COM / Tous gazés dans la matinée d’hier pendant qu’ils faisaient le compte rendu de la leur rencontre avec le médiateur de la République,les travailleurs du Port autonome de Conakry, se sont retrouvés à la bourse du travail avec Amadou Diallo,Secrétaire général de la CNTG.

Pour Cheick Touré  « Au moment où nous étions en train de faire le compte rendu là, c’est ainsi qu’on n’a été complètement gazés par les forces de l’ordre. Ils sont rentrés dans les bureaux, ils ont fait sortir des travailleurs, ils ont arrêté d’autres tout en gazant les bureaux, il y a eu des femmes qui ont été déshabillées, il y a même eu tentative de viol. Aujourd’hui, à notre entendement, le Port Autonome a été transformé à un champ de bataille, les travailleurs ont été agressés, ils ont été bastonnés, frappés, il y a même eu des tentatives de vol », a déploré le secrétaire général des travailleurs du Port de Conakry.

Ce qui, constitue pour  Cheikh Touré, une violation flagrante de la norme internationale du travail dans ses articles 95 et 96.

 « Parce que la halle du Port Autonome de Conakry est le lieu indiqué. Donc quand il y a un évènement, on appelle tout le monde pour des informations. Aujourd’hui, c’est regrettable ce qui se passe, c’est du jamais vu, dans aucun pays du monde où les travailleurs sont agressés dans leur local, c’est une honte, c’est de l’opprobre, la plus grande honte d’un pays ».