Mais que se passe-t-il au sein des forces sociales de Guinée ,les camarades qui conjugaient les mêmes verbes pour faire plier la décision unilatérale du gouvernement par rapport à l’augmentation du prix du carburant se regardent désormais en chien de faïence.

Ils s’accusent,se m’almenent à travers des médias interposés .. .

Ainsi, l’un des acteurs sociaux du mouvement brandit une importante précision par rapport à sa précédente sortie  diversement interprétée des uns et des autres .

Et pourtant,à ses dires ,il ne l’a jamais dit cette accusation portée à son encontre

  Lisez ci-dessous la précision

PRÉCISION IMPORTANTE :

Chers tous, contrairement à ce qui est raconté et colporté par les talibès et affidés de Abdourahmane SANOH, Je tiens à apporter cet éclaircissement qui me semble être important en disant ceci : Je n’ai jamais dis ou affirmé dans quelque communication que se soit que ce Monsieur veut faire un Coup d’Etat ou prépare un Coup d’Etat.

– Ce que j’ai dis et que je peux prouver à tout moment est qu’il a toujours manoeuvré à désorienter notre Dynamique citoyenne « Les FSG  » et en faire un instrument de rayonnement de sa personne ;

– Ce que j’ai dis et que j’assume, c’est la bêtise et la malhonnêteté qu’il a planifiée, parrainée et orchestrée ;

– Ce que j’ai dis et que j’assume, c’est son projet de mise en place de son CPR qui signifierait  » Citoyens pour la révolution ou pour la République  » en prenant les FSG comme tremplin pour assoir ce projet ;

– Ce que j’ai dis et que j’assume , C’est le rôle naussif qu’il a joué pour diviser les jeunes sur fond de désinformation et d’instrumentalisation; pendant que son âge devait faire de lui quelqu’un qui devrait oeuvrer à renforcer la solidarité qu’il a trouvé entre des jeunes de la société civile qui sont engagés chacun à son niveau pour servir la Nation.

Je reste convaincu que l’État dispose de services spécialisés qui sont mieux placés à mener les enquêtes ( si ils trouvent nécessaire) sur les questions de déstabilisation ou Coup d’Etat mais cela ne relève pas de mes missions ou mon champ d’intervention.

Je suis et reste un simple activiste qui est foncièrement attaché à ses valeurs et convictions.

Toutefois, les FSG restent et demeurent notre initiative, une initiative et dynamique de la nouvelle génération des acteurs sociaux que nous sommes et elles ne serviront aucunement à faire de la place au soleil pour qui que se soit.
#En_Dieu_seul_nous_Croyons

Dorah Aboubacar KOITA