C’est en présence des parties prenantes au projet PASDD :  la délégation de l’union européenne, la cellule de gestion du fonds européen du développement, les bénéficiaires que sont le Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, le Ministère de la fonction publique, de la reforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration, l’association nationale des communes de Guinée, UNICEF, l’association internationale des maires francophones et l’équipe de l’assistance technique qu’un échange sur les actes et perspectives du dit projet ont été présenté après 4 années sur le sol guinéen.

-Le programme d’appui sectoriel à la décentralisation et à la déconcentration financé à hauteur de 10 millions par l’union européenne à la demande du gouvernement guinéen en matière de décentralisation et de déconcentration.

Il a pour objectif l’appui des efforts du gouvernement en matière de consolidation de l’Etat de droit, de gouvernance,de promotion des principes démocratiques et de protection des droits humains et en particulier d’accompagner la consolidation du processus de décentralisation et de déconcentration.

En termes d’acquis durant les 4 années d’exercice du projet , le représentant de l’assistance technique du programme en question, Mr Sacko Ousmane a fait savoir à l’assistance que, ce programme par le concours des partenaires techniques a permis l’élaboration de la lettre nationale de politique de décentralisation et de développement local, ainsi qu’au plan local stratégique du programme de l’Etat et de modernisation de l’administration.

La mise en œuvre de ce projet devrait répondre à un certain nombre de défis dont : le pilotage politique et technique  de la politique de la décentralisation et du développement local à mettre en œuvre, un suivi évaluation de la décentralisation à construire, un mécanisme pérenne du financement de la décentralisation et du contrôle des finances publiques à encadrer et à mettre en application ,une assise territoriale de l’Etat à consolider en redéfinissant des missions des représentants de l’Etat pour accompagner le processus de décentralisation, le transfert des compétences aux collectivités locales à accompagner …..

Dans son allocution de circonstance, le coordinateur du FPREMA ,Mr Camara  a par ailleurs décliné les défis et les apports qui ont été fait par le PASDD pour résoudre les défis que l’on a aujourd’hui pour la transformation du secteur public guinéen.

Entre autres :  L’élaboration de la charte de la déconcentration, il va y avoir un document territorial d’orientation entre un ministre de la santé comme l’éducation par exemple qui va être signé en contractualisation avec un gouverneur pour dire voilà les bouts de politique ,voilà vos objectifs, voilà des ressources qu’il vous faut… ;le plan d’élaboration des principes de modalité de déconcentration et de décentralisation d’un certain nombre de missions pour un département clé comme la santé et l’éducation, l’impulsion du développement local, l’élaboration d’un statut général des fonctionnaires des collectivités locales…

Pour la cheffe section gouvernance de l’Union Européenne, en 4 années d’exercice ,son institution est largement satisfaite des résultats obtenus par les acteurs de ce projet.