ACTUCONAKRY.COM / Sous le régime Alpha Condé et à Kankan plus précisément, les journalistes de la presse privée sont menacés dans l’exercice de leur métier. Dans la couverture des activités, ils sont presque tout le temps victimes d’agression et d’intimidation de la part du seul premier responsable de la préfecture. Le plus récent, pendant qu’on célèbre à grand flonflon le 60èmeanniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance, ce lundi 02 Octobre 2018, le préfet de Kankan, Aziz Diop puisqu’il faut le nommer était aussi à ses beaux jours contre la presse privée. Au cours de cette célébration, une dizaine de journalistes ont été violentés, humiliés de vives voix, blessés dans leur chair et en public par celui censé être le garant de la protection des hommes des médias en pareille circonstance.

Les citoyens massivement mobilisés pour la circonstance ont péjorativement reçus leur dose d’humiliation.

Pire,Aziz Diop, le préfet  de  Kankan dans ses déboires a en personne,et en public proféré des menaces contre les journalistes ce lundi 02 Octobre 2018 au cours de la célébration de cette date historique de notre pays.

Ces actes d’atteintes graves du préfet Aziz Diop aux libertés de la presse et aux libertés individuelles des citoyens désirant s’exprimer ou couvrir les événements doivent cesser. La manipulation, l’intimidation et la répression n’ont plus droit d’être des armes de gouvernance en Guinée.

Alpha S. Tel : 666 08 35 26 pour Actuconakry.com