ACTUCONAKRY.COM / La rentrée scolaire et universitaire 2018 / 2019 prévue ce mercredi 03 Octobre sur toute l’étendue du territoire national n’a pas été effective dans tous les établissements d’enseignement du public. La faute à un appel  de grève générale et illimitée du syndicat des enseignants et chercheurs de Guinée ( SLECG) et une absence des élèves.

Sur les différentes artères de la ville de Conakry, presqu’aucune trace d’élèves. Dans la plupart des établissements de la ville de Conakry, les élèves ont brillés par leur absence.

Le collège et lycée de kipé, deux grands établissements de la commune de Ratoma étaient totalement vides ce matin. Aucun élève ne s’est présenté en ce jour inaugural d’année scolaire 2018 / 2019. Sur les lieux, tout ne semblait pas aussi prêt pour la réception des élèves. Des travaux de rénovation se poursuivaient dans les deux établissements.

Elhadj Amara Balato Keita, proviseur du lycée Kipe explique ce retard à l’allumage par l’absence notoire des élèves : « Tous mes professeurs qui ont leur emploi de temps pour aujourd’hui sont venus à l’école. Les élèves, je ne les gère pas en tant que tel. C’est quand ils viennent à l’école. Aucun élève n’est venu. Mes professeurs en situation de classe programmés pour la journée d’aujourd’hui étaient tous là. Tous les 23 étaient la. >>  Et d’ajouter que << le ministère était la pour constater. La direction de l’enseignement secondaire est venue constater. Ma direction communale de l’éducation est venue constater. L’inspection générale de l’éducation est venue constater, les professeurs assis sous le hall à l’attente de leur élève >>.

Quant aux travaux de rénovation qui se poursuivaient, le proviseur estime << ces travaux n’ont rien à voir avec la classe. C’est la peinture, on est entrain de nettoyer la cour. Et les travaux seront arrêtés  et ne reprendront que pendant les petits congés >>.

Elhadj Amara Balato Keita a balaye d’un revers de la main le mot d’ordre de grève lancé par le SLECG << Malheureusement, moi je ne suis pas SLECG. Je coupe ma langue sur tout ce qui est syndicat. J’étais syndicaliste, secrétaire général de la fédération syndicale professionnelle de l’éducation de Guinée. Ayant démissionné, je coupe ma langue pour toute question relative aux problèmes de syndicat en Guinée >>.

Au collège de Kipé, sur << les 24 professeurs programmés pour la journée d’aujourd’hui , 4 étaient absents et 2 au niveau du personnel d’encadrement. Là aussi les autorités en charge de l’enseignement sont venus constater la présence des enseignants et l’absence des élèves >> a déclaré le proviseur dudit collège.

Par contre, le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah a dans une radio de la place affirmé avoir demandé aux parents d’élèves de garder leurs enfants à la maison.

Sadjo Bah /Tél : 625 01 66 69