La capitale de la savane, Kankan a une fois de plus connu un mercredi matin très mouvementé. Des centaines d’élèves  de plusieurs établissements  scolaires de Kankan sont descendus dans la rue pour crier leur- ras-le-bol après que salaires du syndicaliste Ibrahima Kalil Condé surnommé IKC soit bloqué et serait dans les mains des agents de police selon des sources confiées à Actuconakry.com.

En effet, le lycée Morifindjan Diabaté avait bien démarré les cours ce mercredi matin 31 novembre 2018 jusqu’aux environs de 9h 45 min où les jets de pierre venus de l’extérieur ont commencé sur les tôles, occasionnant ainsi la sortie des élèves. Mais les autorités de l’école ont pu les amener dans les salles.

Pendant la récréation, un nombre important d’élèves venus d’autres établissements criant au nom du grand syndicaliste de la région  »I K C, I K C »,accompagné de jet de pierres créant le désordre et la panique dans les établissements. Ce mouvement intervient au lendemain de la paie des enseignants dont certains ont vu leurs salaires bloqués, y compris le syndicaliste Ibrahima Kalil Condé (IKC) qui,selon nos sources serait arrêté par le commissariat central de police. Les écoles de kankan n’ont pas étudié ce matin.

Mamady Makessa Camara pour Actuconakry.com / Tel : 628 30 76 60