De la gâchette facile des lâches de la République,

Au cynique décompte macabre de ceux qui nous jouent la scène du Caïman inconsolable en pleurs ;

Traîtrise y est ! Mais aussi Tristesse ! Au-delà…; Douleur !

Ces « conspirationnistes » qui de tes entrailles veulent ériger le Soweto des Temps modernes, s’abreuvent déjà du sang innocent de ces jeunots partis à jamais sous tes Terres dont la cime nous édicte les épopées jadis des âmes aux cœurs vaillants.

Mon cœur saigne quand j’entrevois le sens de leur « trop bien-pensance » nous avachir les souvenirs.

Tant nous implorâmes le Ciel en pleurs, nos larmes ont bleuit et ont peur de se verser sur le lit de la Rivière rouge-vermeille devenue, du fait que ces « baobabs fous » s’y lavent les mains au quotidien.

Eh oui !

Que du sang au fond de ces eaux  ; qui jadis comme nos larmes, bleuirent par tant de regard vers le Ciel !

Ces âmes à jamais parties, chéries par nous autres iront dorénavant partout où nous serons ;

Car nos larmes bleuies se sont autorisées à prendre de l’air, au vu du loup prédateur derrière les faces brillantes de ces médailles qui gorgent leurs poitrines qu’ils se plaisent et ne se lassent d’exhiber et de bomber dans leurs illusions échouées.

Les rêves perdus de ces Titans possédés les assaillent et leur maladie du patriotisme les ronge ; le tout leur joue le vilain tour de se perpétuer quand le diable leur porte secours à chaque virage manqué.

Mais comme les Racines des monts qui s’élèvent après tout big-bang, nous retrouverons l’Energie et nous érigerons en guerriers indomptés.

Oui ! Bambeto retrouvera l’Energie de la Patrie !

Le Chemin du Cimetière rend épineux nos brodequins en soie, qui nous rongent la moelle après s’être défait de nos peaux et de nos os.

La bêtise humaine a atteint son summum en tes  dédales;

Et tes  refuges sous terre refoulent leurs exilés d’à jamais !

Héritiers de la douleur,

Nous nous en irons par la Sagesse de nos aïeux, sur les pas des pères fondateurs pour dominer ces immondes perversions et retrouver le Chemin chéri de la vie.

Celui de la Paix et du vivre ensemble dans l’éloignement de la douleur !

Je te rêve,

Bambeto mon éternel douceur !

 À suivre … !

Mohamed Lamine KEITA

Président de l’Alliance Futuriste.