Le président guinéen Alpha Condé a encouragé les départements ministériels concernés à poursuivre l’amélioration du cadre incitatif des investissements en Guinée, indique le compte-rendu du conseil des ministres tenu en début de mois.

Il s’agit, selon M. Condé, de « faire de notre pays une destination prisée par les investisseurs ». « Il a apprécié la reconnaissance par l’équipe du Doing Business de la Banque mondiale des efforts de la Guinée classée avec la Cote d’Ivoire et le Togo, parmi les trois pays les plus réformateurs en Afrique subsaharienne francophone, pour l’édition 2019 », poursuit le document.

En effet, le pays a battu son propre record pour la troisième année consécutive au classement des pays réformateurs du cadre des affaires (152e contre 151e au classement précédent). La Guinée a notamment mis en œuvre cinq reformes prises en compte dans le rapport Doing Business 2019. Des réformes qui portent sur la création d’entreprise, l’obtention d’un permis de construire, le transfert de propriété, le commerce transfrontalier et de l’exécution des contrats.

En rappel, le pays avait mis en place, en 2017, une Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP) destinée à faciliter la création d’entreprise à l’enregistrement. La structure a lancé, fin juin, un Système national d’enregistrement des entreprises, dénommé SYNERGUI

Avec afriquefinacial