ACTUCONAKRY.COM / Depuis la publication sur les réseaux sociaux des informations qui révèlent que l’actuel ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mory Sangaré se trouve trempé dans ce gros scandale financier de près de 12 milliards de nos francs, les explications ne manquent pas. Votre quotidien en ligne Actuconakry.com a bien voulu rencontré le ministre pourqu’il dévoile le rôle qu’il a joué dans ce dossier qui ébranle le système éducatif actuellement secoué par une grève déclenchée par le SLECG.

Pour le ministre,Mory Sangaré,«s’il est vrai que le montant avoisine 12 milliards de nos francs, l’ampleur que l’on peut donner à ce scoop ou buzz doit être relativisée pour plusieurs raisons».

Alors suivez son regard ci-dessous

Actuconakry.com : La genèse de ce fameux contrat qui ébranle la toile ?

Le Ministre Mory Sangaré : C’est un contrat que j’ai trouvé au ministère, le montant s’élève à 11 milliards et quelques ,je ne retiens pas le montant exact. Mais ce n’est pas pour 12 salles de classe seulement, il ya une grande clôture pour sécuriser l’espace, il ya un terrain de basket, un terrain de volley ball, des latrines pour filles et garçons, des logements pour des directeurs.

A mon arrivée, ils m’ont montré le contrat, j’ai fait vérifier et on a trouvé que, sur le même site, le fonds koweitien avait construit 12 salles de classe. C’est en ce moment, j’ai dit pour que je laisse passé le contrat, il faudrait qu’on délocalise la construction des 12 salles de classe. C’est pour cette raison et la seule que j’ai renvoyé et écrit au marché public.

Cependant, retenez votre souffle, rien n’est pas encore payé contrairement aux informations relayées ci et là.

Actuconakry.com : Ce contrat est de qui finalement, lequel de vos prédécesseurs ?

Non, écoutez ! Avant que je ne vienne à la tête du département de l’éducation, l’entrepreneur a préfinancé la clôture et il était sur les accessoires, aucun franc de l’Etat guinéen n’étant engagé et quand j’ai dit que je ne laisse pas passé, vous comprendrez que l’entrepreneur a de quoi à s’inquiéter. Et sur place, je lui ai dit que je ne suis pas venu pour faire perdre quelqu’un. Devant lui ,j’ai fait remarqué, qu’il ne m’a pas dit qu’il ya 12 salles de classe construites sur le même site, si vous faites un contrat comme ça, c’est vraiment suspect. C’est comme si, après avoir fait la cloture,vous n’avez plus à faire les 12 salles de classe.C’est pourquoi, j’ai dit et tenu de délocaliser.Et,c’est peut-être là le problème ? je ne sais pas.

Donc, ce n’est pas une question de prédécesseur, l’administration est une continuité

Actuconakry.com : En terme clair, aucun franc de l’Etat guinéen n’a été débloqué pour la construction de ces 12 salles de classe ?

Le ministre Mory Sangaré : Vous pouvez vérifier, aucun montant en franc guinée, ou CFA, ou dollars n’a été débloqué par l’Etat guinéen en tout cas en ce qui concerne ces 12 salles de classe. C’est d’où le problème d’ailleurs Mr le journaliste.

Quand j’ai renvoyé le contrat, l’entrepreneur ne pouvait pas continuer son chemin, parce qu’il va me revenir pour que je signe encore le papier pour renvoyer et qu’on commence le paiement.

C’est quand tout ça est fini qu’on m’envoie pour la liquidation, tant que la liquidation n’est pas faite, il ne faut pas espérer.

Hors, il se trouve et je le précise ici, rien de tout cela n’a été fait.

Actuconakry.com : Le ministre est-il serein après ces fortes accusations contre sa personne ?

Le Ministre Mory Sangaré : Mon frère ! je ne sais pour qu’elle raison des gens cherchent à m’accuser, je suis en tout cas serein, et prêt à expliquer à quiconque qui viendra me trouver ici au bureau.

Actuconakry.com : Cas de téléphones flottes utilisés par les responsables de l’éducation, Mr le ministre, est-il vrai que vous devez à ce jour 100 millions de nos francs à Orange Guinée ?

Le Ministre Mory Sangaré : Quand j’étais inspecteur régional de l’Education de Mamou,il n’y avait plus de flottes utilisées par les responsables de l’éducation.Et, là j’étais encore à Mamou comme Inspecteur régional de l’éducation (Rires)

Et, quand je suis arrivé au département,j’ai voulu relancé la flotte pour nos responsables pour faciliter la communication, il m’a été dit qu’il n’ya plus de ligne budgétaire pour ça. C’est aussitôt j’ai abandonné mon intention pour ne pas créer d’autres anomalies.

Actuconakry.com : Il semblerait que le ministre de l’éducation s’est tapé d’un nouveau local pour habitation en si peu de temps ?

Le Ministre Mory Sangaré : Effectivement j’ai déménagé et voici la raison principale, là où j’habitais à Kipé,la cour était juste contiguë au lycée Kipé. Alors ,en déplacement sur Kankan et pendant ces périodes de tension, ma famille m’appelait à chaque fois que les jeunes jetaient des cailloux dans la cour, c’est ainsi j’ai cherché et obtenu un logement en location, je dis bien en location.

Je vous jure sur le saint corant,je suis en location et c’est juste pour éviter les jets de pierres des jeunes dans la cour où j’habitais initialement et qui était collée au lycée Kipé.

Je n’ai pas encore fait 6 mois, comment puis-je m’acheter un bâtiment (rires).

Merci Monsieur,le ministre

C’est à moi de vous remercier

Par Sidimé Alpha Kabinet pour Actuconakry.com / Tel : 622 56 56 67