Après plusieurs tours d’horloge, l’artiste reggae man et son avocat sont sorti ragaillardi de la cour de la Direction de la police judiciaire constate sur place notre reporter de votre quotidien en ligne.

Aux dires de son avocat Me Salifou Beavogui,il ya simplement eu erreur sur la personne. L’infraction commise, s’il y a infraction, pour les faits qu’on ait en train d’enquêter, ne concerne pas Elie Kamano. Suite à cette erreur, il a donné la version des faits qu’il connaît et nous nous sommes excusés les uns envers les autres, c’est terminé, il n’y a rien de plus’’

Par ailleurs, l’artiste n’a pas hésité de dévoilé sa crainte devant des journalistes en ces termes « J’ai peur pour notre pays parce que la liberté d’expression est menacée, lorsqu’on m’interpelle parce qu’il y a un morceau qui circule sur les réseaux sociaux, et on confond mon vocal à celui de la personne qui a chanté le morceau, cela veut dire que la république est menacée. Je suis outré de savoir que les artistes doivent choisir les mots avant de les prononcer »