Actuconakry.com / L’UIT est l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication qui regroupe 193 pays membres dont la Guinée.

Cette institution est déterminée à connecter tous les habitants de la planète – quel que soit l’endroit où ils habitent et quels que soient leurs moyens.

Présent à cette rencontre d’envergure internationale, le Directeur National des Télécommunications de la Guinée livre ici ses sentiments et les mobiles de la participation guinéenne.

Lisez plutôt

  1. Veuillez vous présenter aux fidèles lecteurs et lectrices de votre quotidien en ligne Actuconakry.com ?

Je suis M. Yacouba Cissé , titulaire d’un diplôme d’étude supérieure approfondie en Télécommunications internationales à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry en 1998 et puis un certificat de spécialisation en technologies de réseaux mobiles chez Siemens à Herentals , Belgique. J’ai 19 ans d’expérience dans le domaine de la technologie mobile 2G, 3G et 4G. J’ai occupé des fonctions de Responsable Technique à Intercel Guinée (premier opérateur de téléphonie mobile en Guinée, 1993) et puis Directeur des opérations et planifications réseaux. Depuis le 11 aout 2016 j’évolue au coté de M. Diaby Moustapha Mamy (Ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique) en qualité de Directeur National des Télécommunications.

  1. vous êtes à Dubaï, pouvons nous en savoir plus sur les mobiles de cette mission

Tout d’abord je vous remercie de m’avoir offert cette opportunité de m’exprimer sur votre site. Je commencerai par vous dire qu’est ce que s’est l’Union Internationale des Télécommunications (l’UIT), qui est une institution des Nations Unies spécialisée dans les Télécommunications et les technologies de l’information et de la communication (TIC) crée le 17 Mai 1865. L’Union Internationale des Télécommunications est dans une  dynamique permanente  de promouvoir l’innovation, rendre les cadres règlementaires attractifs et favoriser l’investissement en améliorant le climat des affaires dans le monde.

Le conseil de l’institution lors de  sa session de 2017 à Buenos aires et en prélude de la conférence des plénipotentiaires qui se  se tient  en ce moment même  à Dubaï, a retenu pour cette année 2018, le thème : Vers une utilisation positive de l’intelligence artificielle pour tous qui  se résume à un ensemble de disciplines de l’informatique permettant aux machines de sentir, d’apprendre, de raisonner, d’agir et de s’adapter au monde réel, en amplifiant les capacités humaines et en automatisant les tâches dangereuses ou fastidieuses.

Les motifs de cette conférence mondiale plénipotentiaire sont:

  • Définir les politiques générales de l’UIT

  • Adopter des plans stratégiques et financiers quadriennaux,

  • Élire l’équipe dirigeante de l’organisation représentée par le secrétaire général et les directeurs des trois principaux secteurs; la normalisation, la radiocommunication et le développement.

  • Élection des 48 États membres du Conseil de l’UIT, ainsi que des 12 membres du Comité du Règlement des radiocommunications (RRB), qui est la plus haute autorité de l’UIT en matière de réglementation du spectre, des radiocommunications et des brouillages.

Des discussions auront lieu au sein de plusieurs comités: le comité directeur, le comité de vérification des pouvoirs, le comité de contrôle budgétaire, le comité de rédaction, les questions politiques et juridiques et le comité d’administration et de gestion.

Ces conférences ont généralement lieu  tous les quatre ans, pour une durée de trois semaines  et en dehors de Genève (deux fois seulement à Genève depuis 1865, qui est le siège de l’UIT).

Il faut noter la forte participation des cadres spécialistes dans le domaine, et sur la  présence des ministres des télécommunications des États membres dont le notre M. Diaby Moustapha Mamy, où de nombreuses réunions bilatérales sur la réalité et l’avenir du secteur des télécommunications sont organisées.

  1. Qu’allons-nous attendre à la fin de cette conférence plénipotentiaire ? 

A la fin cette conférence plénipotentiaire, la Guinée peut librement afficher sa position vis à vis d’un sujet de votation lié aux questions développement des télécommunications. C’est pourquoi d’ailleurs que le Ministre Diaby Moustapha Mamy s’est déplacé avec une lettre de plein pouvoir livré par le gouvernement afin d’agir au nom de la Guinée. Cà c »est sur le plan institutionnel. Cette conférence PP-18 permet à la Guinée d’augmenter son influence au sein de l’institution en participant aux commissions de d’étude et de réflexion sur les grands changements de la quatrième révolution industrielle mondiale.

Merci Monsieur le Directeur!

C’est à moi de vous remercier