«L’opposition cherche désespérément matière à s’opposer». Ce sont par ces mots qu’Aminata Touré a cherché à évacuer la question d’un troisième mandat qui pollue l’environnement politique, surtout après la sortie du ministre de la Justice déclarant qu’en «principe », Macky Sall ne pourrait pas briguer un nouveau mandat en 2024.

Mimi Touré martèle, dans un entretien accordé au journal L’Enquête, que ce débat n’en est pas un d’autant plus que le principal concerné a déjà clos le débat : «Je ne sais pas en quelle langue le président de la République doit-il s’exprimer pour se faire définitivement comprendre. Il a dit et redit avec moult détails qu’il ne peut y avoir de troisième mandat. La chose est claire et limpide. Ce débat, le Président l’a vidé lui-même».

Avec XALIMANEWS