Sur ACTUCONAKRY.COM /Depuis le 8 mars et l’exhibition de pancartes par un groupe de femmes pour une nouvelle constitution, les appels dans ce sens ne cessent de s’intensifier à travers le pays. C’est dans ce même ordre d’idées que le réseau des Citoyens pour le développement durable de la Guinée a lancé ce lundi au cours d’une conférence de presse «Une pétition pour une nouvelle constitution »

Le réseau des citoyens pour le développement durable de la Guinée fonde ce lancement de pétition pour une nouvelle constitution par l’article 10 de la présente constitution en son alinéa 2 selon lequel : «Le droit de la pétition est reconnu à tout groupe de citoyens »

«Nous, citoyens engagés pour le développement durable de la Guinée lançons dès à présent, une pétition pour une nouvelle constitution débouchant sur le développement durable et harmonieux de notre patrie » a annoncé Lanciné Konaté à travers une déclaration.

«Etre militant pour une nouvelle constitution ne signifie pas être militant pour un troisième mandat. La question de nouvelle constitution est une question d’ordre juridique alors que la question de troisième mandat est une question d’ordre politique » a précisé Kaman Gogana Gonomou.

Poursuivant, Kaman Gogana Gonomou admet que l’actuelle constitution guinéenne dispose en son sein des limites. Selon lui, il existe 30 raisons pour lesquelles la constitution doit être modifiée. Parmi lesquelles : « (…) La constitution du 7 mai 2010 ne favorise pas la candidature indépendante et nous voulons une constitution qui favorisera les candidatures indépendantes.il y a assez de maladresses de vocabulaires dans l’actuelle constitution notamment dans les articles 27 et 154. Nous voulons une constitution qui va utiliser le verbe devoir à la place du verbe pouvoir. Les personnes qui ont élaborées cette constitution l’ont fait dans un intérêt politique. Il y a une disposition de la constitution qui dit que le président de la république est protégé contre les injures, les outrages, les diffamations mais les acteurs de l’opposition ne le sont pas (…) »

Plus loin, il dira le genre de constitution que veut le réseau des citoyens pour le développement durable de la Guinée : «Dans cette pétition, nous voulons une constitution de protection des personnes et de leurs biens, une constitution d’encadrement des activités politiques et sociales, une constitution qui nécessite l’unanimité du peuple ou ses représentants, une constitution qui favorise le multipartisme et la liberté syndicale, une constitution de la rationalisation de la politique, une constitution conventionnelle par un acte social dont le peuple a pu exprimer sa souveraineté ».

Selon le réseau, la pétition lancée ce lundi s’effectuera sur les réseaux sociaux et sur le terrain sur toute l’étendue du territoire guinéen. Elle se déroulera pendant deux mois.

Dans sa mission, le réseau des citoyens pour le développement durable de la Guinée compte avoir 5000 signataires pour la région de Conakry et 7 millions de signataires voire plus sur toute l’étendue du territoire national.

Sadjo Bah pour Actuconakry.com Tél : 625 01 66 69