Ce lundi 7 janvier, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) projetait une marche sur l’ensemble du territoire du pays.

Sur l’autoroute Fidel Castro, les enseignants grévistes ont été dispersés à coups de gaz lacrymogène et certains d’entre eux seraient aux arrêts.

A la grande surprise, un protocole d’accord aurait nuitamment été trouvé entre la structure syndicale et Tibou Kamara, conseiller spécial du président de la république.

 

Au siège du SLECG à donka, Aboubacar Soumah et ses syndiqués attendent le secrétaire général de l’Union des Syndicats et Travailleurs de Guinée (USTG) pour la signature du protocole d’accord : << Nous attendons le secrétaire général de l’USTG. Il vient avec un message du gouvernement. Je crois que le protocole pourrait être signé aujourd’hui >> a déclaré Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG.

Sadjo Bah /Tél : 625 01 66 69