Au regard de l’échec cuisant sur les négociations qui pointe à l’horizon, le secrétaire général du SLECG est de loin à baisser les bras.

Il n’hésitera point à faire redescendre les enseignants dans la rue si toute fois les lignes ne bougent pas d’ici 16 heures.

Rencontré au siège au beau milieu des enseignants grévistes, Aboubacar Soumah se confie « Si toutefois rien n’est fait aujourd’hui, dans les heures qui suivent, nous allons prendre nos dispositions et dégager nos stratégies. En tout cas, nous ne resterons pas ici jusqu’à 16 heures »

Plus loin, il dévoile l’une des conversations téléphoniques avec le ministre Tibou Kamara ‘’Aux dires de Tibou Kamara qui nous a appelé et qui serait avec le président de la république, tout prendra fin aujourd’hui. Donc nous sommes dans cette attente Mr le journaliste ‘’

Alimou Diallo pour Actuconakry.com