Actuconakry.com / Massés depuis ce matin au siège du SLECG, les enseignants grévistes attendent toujours la signature du protocole d’accord de sortie de crise.

Les tractations se sont poursuivis toute la journée de ce mardi entre la partie gouvernementale et les syndicats. La signature n’est pas encore effective à cette heure. Un point dudit protocole continue de diviser les parties prenantes aux négociations.

C’est ce qu’a laissé entendre le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah aux enseignants. Pour aplanir les divergences, il s’est déplacé de toute urgence au palm camayenne pour discuter avec certains membres du gouvernement, le secrétaire général de l’USTG afin de trouver une solution au point d’achoppement : << Il y a un point d’achoppement dans le protocole. Je me déplace pour discuter de ce point avec les membres de l’USTG et certains ministres au palm camayenne pour harmoniser nos points de vue.

En attendant, je demande à tous les enseignants de rester calme. Je rejoint l’équipe pour discuter et je vous reviens >> a t-il dit.

Par ailleurs, Aboubacar Soumah n’a donné de détails sur le point d’achoppement qui empêcherait la signature du protocole.

Il a quitté le siège du SLECG accompagné de plusieurs enseignants pour le Palm camayenne.

Sadjo Bah pour  Actuconakry.com /Tél : 625 01 66 69