Sur ACTUCONAKRY.COM / Après le décret de restructuration du Cabinet du Ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger ; notre rédaction Actuconakry.com s’est intéressée à la situation du personnel de ce prestigieux département dirigé par un pur et dur produit de l’administration onusienne.

Bien que ce décret se distingue des précédents par la grande promotion des jeunes; il est important de signaler que l’avenir de nombreux jeunes cadres reste  ombragé par la sédentarisation des retraités en poste dans les services centraux et extérieurs du Ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger.

Les exemples du personnel des Ambassades de Guinée à Téhéran; à Malabo; à New Delhi; à Ankara; etc en sont illustratifs où des cadres mis à la retraite depuis plus de trois ans continuent de bénéficier des avantages qui doivent normalement revenir aux jeunes compétents.

Dans l’effectif des Ambassadeurs en poste; nombreux sont également mis à la retraite malgré qu’ils continuent de représenter le pays en violation de la Loi L028 régissant la carrière à la fonction publique. Qui stipule dans son ARTICLE 126: Tout fonctionnaire ayant accompli trente ans de service ou atteint la limite d’âge pour sa hiérarchie ou son corps est d’office admis à faire valoir ses droits à la retraite.

L’âge limite de mise à la retraite est fixé :

– à 65 ans pour la hiérarchie A

– à 60 ans pour les hiérarchies B et C

Cette situation est lamentable et ne se trouve plus qu’en Guinée où les cadres mis à la retraite refusent de quitter leurs postes sous prétexte qu’ils attendent un arrêté ou décret les démettant de leurs fonctions.

Ce qui est intenable comme argument pour la simple raison que dans la hiérarchie des normes; les lois priment sur les actes réglementaires et administratifs.

Alors pourquoi invoquer le bénéfice du décret ou de l’arrêté là où la loi dit le contraire ?

Dans les autres pays; le rappel est automatique dès lors qu’un Ambassadeur ou un membre du personnel diplomatique est mis à la retraite. Car en la matière; la loi s’applique bien qu’on ait un décret ou arrêté.

Dans cette condition; un blocus est créé en défaveur des jeunes.

La République de Guinée est le seul pays dans la sous région et même en Afrique qui ne compte pas de jeunes Ambassadeurs.

Les plus jeunes Ambassadeurs que le pays compte ont atteint ou dépassé la cinquantaine et n’en sont que trois; les Ambassadeurs de Guinée à Abuja ; à Rome et au Caire,..

Parmi les Conseillers ou adjoints des Ambassadeurs : au niveau des Ambassades guinéennes : seuls trois de l’effectif général ont la quarantaine; les autres ont largement dépassé la cinquantaine. Certains Conseillers ont presque le même âge que leurs Ambassadeurs.

Face à cette situation défavorable aux  jeunes; le Chef de l’Etat doit profiter de la prochaine conférence diplomatique pour donner les orientations d’une réelle intégration de la jeunesse dans les services du Département des Affaires Etrangères.

Nous y reviendrons très prochainement

Par Alpha Sidimé pour Actuconakry.com / Tel : 00224 629 46 29 29