Sur ACTUCONAKRY.COM / Aussitôt déclenchée, aussitôt suspendue. La grève des enseignants déclenchée hier a été suspendue ce jeudi. L’annonce a été faite ce matin à Donka, siège du SLECG par Aboubacar Soumah lors d’une assemblée générale.

Cette suspension découle des garanties obtenues par le SLECG auprès des ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation grâce à l’implication du ministre Tibou Kamara. Et surtout après consultation de la base.

Au cours de ladite assemblée, le secrétaire général décline les garanties obtenues pour suspendre la grève.

«On vous a convoqué ici pour que nous puissions échanger autour de la lettre que nous avons reçu par rapport au respect des points concernant l’enseignement supérieur » a d’abord lancé Aboubacar Soumah avant de poursuivre : «Nous avons reçu une correspondance que je vais vous lire et qui met terme à la réticence du ministre de l’enseignement supérieur. C’est hier à 22 heures 30 que cette lettre m’a été déposée  après notre démonstration de force. Et j’ai aussitôt informé la cellule de communication du SLECG pour vous convier à la présente assemblée »

Et de procéder par la suite à la lecture de la correspondance :

«En application du protocole d’accord conclu entre le gouvernement, le SLECG et l’USTG pour mettre fin à la grève dans le système éducatif, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a pris les dispositions suivantes : durant les mois de mars et avril 2019, il sera procédé à un contrôle de l’ensemble du personnel du secteur de l’éducation par la commission tripartite gouvernement, USTG et SLECG conformément au protocole d’accord. Pour ce faire, il revient au niveau du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, aux recteurs, directeurs généraux et chefs de service de mobiliser le personnel qui relève de leurs autorités, les partenaires, syndicats, enseignants chercheurs et chercheurs pour conférer à l’exercice le sérieux et toute la transparence nécessaires.

Conformément aux dispositifs du protocole d’accord, toutes les personnes mutées pour faits de grève seront rétablies dans leurs postes initiaux à la prochaine rentrée des classes 2019/2020.

Ampliations : son excellence monsieur le premier ministre, le ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail ».

Poursuivant, Aboubacar Soumah a évoqué d’autres sujets notamment l’engagement à la fonction publique de dix homologues et le rétablissement dans leurs fonctions des syndicalistes de Kankan.

«Hier Tibou Kamara a appelé le ministre de la fonction publique concernant l’engagement des dix homologues. Celui-ci est prêt et n’attend que les dossiers pour prendre l’acte. Et cela dès demain. Quant aux camarades syndicalistes qui sont à Kankan et qui jusqu’à présent n’ont pas été rétabli à leurs fonctions, il a également appelé devant nous le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation qui a demandé à ce qu’on lui dépose la liste de ces camarades. Cela aussi sera fait demain ».

Suite à l’obtention de ces garanties et à l’avis de l’assemblée générale, la suspension de la grève a été annoncée par Aboubacar Soumah au nom du bureau exécutif du SLEG. Il a par la même occasion demandé aux enseignants de reprendre le chemin de l’école demain vendredi sur toute l’étendue du territoire national.

Sadjo Bah pour Actuconakry.com / Tél : 625 01 66 69