Infos Actuconakry.com / Respectueuse des normes environnementales et sociales, le Consortium SMB-Winning ambitionne la mise en œuvre d’un projet de construction d’un chemin de fer partant du Port minier Dapilon, sous-préfecture de Kolaboui dans la préfecture de Boké à Santou et Houda, préfecture de Télimélé sur une distance de 135km.

 C’est dans cette optique que la Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES) a entamé dans la matinée du jeudi, 21 février 2019, une série de présentations de l’étude d’impact environnemental et social dans les communes rurales de Malapouya, Kolaboui et Sangarédi dans la préfecture de Boké.

Les présentes consultations publiques, selon le Chef de mission, Dr Daouda Koman, «consistent à recueillir les attentes, inquiétudes, préoccupations et la position des acteurs locaux par rapport à cet ambitieux projet de la SMB, au plan de réinstallation et de compensations…»

A Malapouya, les communautés se disent favorables au projet de construction d’un chemin de fer reliant la préfecture de Boké à Télimélé.

A en croire  à Dr Koman, «Ce projet est d’une importance capitale pour les communautés de Malapouya, Kolaboui, Sangarédi qui ne regretteront pas  d’avoir adhéré à ce projet. Ce que je vous dis, est loin d’un discours politique. Je parle de ce qui est réel.»

Par ailleurs, les communautés  ont  formulé les attentes relatives à la réalisation des forages ou puits améliorés, des infrastructures routières, scolaires et sanitaires, à la formation et l’employabilité des jeunes,  l’appui aux groupements féminins, l’éclairage public, l’aménagement des terrains de football et des centres culturels.

A Kolaboui, les communautés ont aussi exprimé leur adhésion au projet de réalisation d’un chemin de fer sur le trajet indiqué ci-haut.

Cependant, la population de la commune rurale de kolaboui a plaidé pour la réalisation des forages, des terrains d’animation, l’aménagement des plaines agricoles et des digues, des routes et ouvrages de franchissement, l’appui à la formation et à l’emploi de la main d’œuvre locale, le soutien financier des groupements féminins, la création des toutes petites entreprises pour lutter contre le chômage des jeunes.

Enfin, la population de la sous-préfecture de Kolaboui, a sollicité l’implication des jeunes locaux dans les travaux de construction du chemin de fer de Dapilon (Kolaboui) à Santou (Télimélé).

Prenant la parole, le sous-préfet de Kolaboui, Mamadouba Yakha Camara a demandé à la jeunesse de se passer des manifestations de rue, des barricades, privilégier la concertation et le dialogue en vue de faire de la Région de Boké la vitrine de la République de Guinée.

A son tour, le 3ème vice maire de la CU de Boké, Mamadou Chaffaye Diallo a rassuré qu’avec la nouvelle équipe communale, de grandes réformes sont en cours pour booster le développement local dans les collectivités locales de Boké. Il a enfin apprécié la bonne collaboration entre les élus locaux et le consortium SMB-Winning  avant de louer des efforts multiples deployés par la SMB pour l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes.