Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a clairement dit sur la radio espace fm dans son émission de très grande écoute, les grandes gueules que, la cellule Balai Citoyen n’a pas son agrément.

Alors que bon nombres de guinéens se posaient la question de savoir ,comment une structure peut-elle trimbaler des gens devant des juridictions si elle n’a pas un agrément juridique ?.

Comme il fallait s’y attendre,la cellule Balai Citoyen répond et dément formellement l’actuel ministre de l’Administration qui est même signataire de l’Agrément délivré à la cellule Balai Citoyen.

Ci-dessous le dit communiqué. 

 »La Cellule Balai citoyen regrette et dément formellement le contenu de la sortie médiatique du Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation sur la constitution juridique de notre plateforme. Elle informe l’opinion nationale et internationale que cette allégation faite par le Ministre lors de son passage dans l’émission ‘’ Les Grandes Gueules’’ n’est aucunement fondée car le Balai Citoyen est une organisation légalement constituée et qui jouit d’une reconnaissance des autorités administratives et judiciaires du pays.

Pour votre information, la Cellule Balai citoyen est une plateforme de la société civile qui a été créée en 2014. Après une série de récépissés et de certificats d’autorisation d’exercice des activités dont les rapports sont disponibles et ont été transférés à la tutelle. Elle a été enregistrée et agréée au niveau du Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation suivant l’arrêté N 2153/MATD/CAB/SERPROMA/2016 portant agrément de l’association Cellule Balai Citoyen dont le Général Bouréma Condé est signataire.

Des manœuvres en cours pour nous rabaisser, nous réduire au silence du fait qu’on dénonce la gestion patrimoniale et clanique des affaires publiques, des manquements des droits humains, de la consolidation des acquis démocratiques et contre les personnes qui font la prolifération des propos incitants à la haine et à la violence et tant d’autres dérangent les tenants du pouvoir politique guinéen au point de faire des allégations non fondées.

En fin la plateforme de jeunesse cellule Balai Citoyen s’engage pour une lutte farouche et légale contre toute forme de gouvernance qui maintien le peuple dans une servitude et réaffirme sa détermination à combattre pour la prospérité de la nation Guinéenne.

Conakry, 11 Janvier 2019  »