Infos Actuconakry.com / C’est vraisemblablement donc un ancien chef rebelle jusqu’ici fugitif qui a fait des aveux ce samedi 23 février 2019 au siège du RPG Arc-en-ciel devant des militants et sympathisants pour dit-on signer son comeback au sein de ses anciens camarades politiques.

Aboubacar Sidiki Diaby,puisqu’il s’agit de lui est un colonel à la retraite et de surcroit un ancien chef rebelle qui a décidé de ne plus participer à la destruction de son pays s’il le faut.

Il l’a fait savoir au cours de l’assemblée générale du parti au pouvoir en ces termes « Quand le président Sékou Touré mourrait, j’étais le plus jeune officier de l’armée guinéenne avec le grade de lieutenant.Le 04 juillet 1985, quand il y a eu le coup d’Etat de Diarra Traoré, j’ai quitté Conakry à pied sur les rails, j’ai marché jusqu’à Kankan. De là-bas, je me suis rendu à Bamako où le président d’alors Moussa Traoré m’a accordé l’asile politique. C’est là-bas où j’ai lancé un appel à tous les militaires rescapés de 1985, pour que nous mettions en place un mouvement militaire pour venir renverser le régime militaire de Lansana Conté. C’est moi qui étais le chef des rebelles qui devaient venir attaquer la Guinée pour enlever Lansana Conté à la tête de la Guinée. Ce mouvement, nous l’avons appelé Conseil Militaire pour l’Unité Nationale, en abrégé, CO.MU.NA. Beaucoup de Chefs d’Etats de la sous-région nous ont apporté leur soutien…avant de poursuivre

« De la France, le professeur Alpha Condé a entendu parler de notre groupe. Il a envoyé un émissaire (Nassani Bérété), pour nous rencontrer à Bamako. Ce dernier nous a envoyé à Abidjan où on a rencontré le professeur Alpha Condé, le 26 septembre 1987. Lui, Alpha Condé était à la tête du MND et moi dirigeant du CO.MU.NA. Quand on lui a dit ce que nous voulons, Il nous a dit qu’il est contre un pouvoir militaire. Qu’il est aussi contre Lansana Conté, mais qu’il veut le renverser par la voie démocratique, donc par les urnes. Difficilement, il nous a convaincu, Le MND, le CO.MU.NA et d’autres entités politiques se sont donné les mains pour créer le RPG.

Aux dernières nouvelles, le CO.MU.NA qui était allié au PEDN en 2015 est désormais fondu dans le RPG Arc-en-ciel pour dit-on rassembler les forces.

A lire la suite ici Actuconakry.com