Sur Actuconakry.com / Quelques mois après la proclamation des résultats issus du vote entre conseillers à Tokonou,des éléments proches du ‘’maire élu à Tokounou  ont investi les rues ce matin du samedi 6 avril 2019 .apprend-on de notre reporter basé à Kankan Ce, dans le but d’installer Sékou Kamissoko.

Dans les manifs opposant deux clans rivaux,nous apprenons qu’il ya plusieurs blessés et un mort à Tokonou ce matin.

Aux dires des sources,c’est la famille Diawara autochtone de Tokouno qui serait contre l’installation du maire élu Sékou Kamissoko.

Faux et archi-faux répond Mohamed Ansa Diawara, cadre ressortissant de Tokounou à Conakry.

A ses dires, « Après les élections des conseillers communaux, il ya eu un vote en catimini à Tokouno qui a élu Sékou Kamissoko par la complicité de Mara.

« C’est une allégation mensongère, parce que certes Tokounou a été fondé par les Diawara,mais Tokounou n’est pas une sous-préfecture uniquement composée des Diawara,elle est une Sous-préfecture des condé, des camara,des kourouma …Et, pour preuve, le candidat réclamé par les Tokounoukas se nomme Savané, qui n’est lié à Tokouno que par le mariage, c’est un médecin vétérinaire qui a épousé une fille de Tokouno.

La Sous-préfecture de Tokouno est composée de 63 villages dont 19 districts, alors que le nommé Mara et sbires trouvent ailleurs,la famille Diawara ne serait mêlé à de telles âneries riposte Mohamed Ansa Diawara.

A rappeler que Tokounou est une sous-préfecture située à 120 km de la commune urbaine de kankan. Selon nos sources, la mairie reste toujours fermée malgré l’élection du candidat Sékou Kamissoko

Mamady Makissa Camara depuis Kankan pour Actuconakry.com