Information Actuconakry.com / C’est au bout de file qu’il aurait appris la tenue d’une élection à la commune de matoto ,le candidat choisi de L’UFDG  qui se dit déjà maire de la dite commune sort du silence et adresse son premier courrier aux autorités compétentes.

Prenez connaissance de sa lettre adressée aux autorités compétentes .

Le Maire élu de la commune de Matoto, Kalémodou Yansané a écrit à 3 haut Ministres pour demander la Convocation régulière de l’élection des Adjoints au Maire de l’Exécutif Communal de Matoto.

Lettre envoyée aux:

✅ Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation;

✅ Premier Ministre;

✅ Ministre d’Etat Chargé de la Justice, Garde des Sceaux

———–

Hon. Kalémodou YANSANE
Maire de Matoto
A Monsieur le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation-Conakry-

Objet : Convocation de l’élection des adjoints au Maire de l’Exécutif Communal de Matoto

Monsieur le Ministre,

J’ai été informé, hier nuit par téléphone, de la tenue d’une élection à la Commune de Matoto pour ce jour à 10h qui aurait été reportée par la suite pour le mercredi 06 février à 12h.

A cet égard, je voudrais attirer votre attention sur ce qui suit :

➢ La nécessité de se conformer à l’article 132 alinéa 2 du Code des Collectivités Locales qui dispose : « La Session pour l’élection de l’exécutif du Conseil Communal est convoquée par arrêté de l’autorité de tutelle. La convocation contient la mention spéciale de l’élection à laquelle il doit être procédé ».

➢ l’Arrêt de la Cour Suprême qui constate la compétence exclusive du Tribunal de Première Instance de Mafanco pour connaitre du contentieux des élections communales, ce qui sous-entend que seul le Juge Électoral peut annuler un scrutin ou une élection.

➢ La Cour Suprême a renvoyé les parties à mieux se pourvoir. Or, le délai pour contester l’élection du maire devant le tribunal compétent a expiré. En effet, l’article 140 du Code des Collectivités Locales dispose : « l’élection de l’autorité exécutive communale et des Adjoints peut être frappée de nullité dans les conditions, formes et délais prescrits pour les réclamations contre les élections communales ». Cette
disposition renvoie à l’article 114 du Code Electoral qui prévoit un délai de trois jours pour la saisine du tribunal.

Etant donné la forclusion pour toute contestation de mon élection devant le tribunal et le caractère régulier de mon élection qui a été suffisamment démontré, je vous demande de bien vouloir convoquer, dans les meilleurs délais l’élection des Adjoints au Maire de Matoto.

Conscient de ce que le respect de la Loi est nécessaire pour préserver la paix dans la cité, je vous saurais gré des dispositions utiles que vous ferez prendre pour parachever l’élection des autres membres de l’exécutif communal.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma considération distinguée.

Conakry, le 05 février 2019

Hon. Kalémodou YANSANE
Maire Elu de Matoto

——-
Ampliation
✓ Premier Ministre.
✓ Ministre d’Etat Chargé de la Justice, Garde des Sceaux.