Sur ACTUCONAKRY.COM / L’ambassade d’Italie en Guinée va développer très prochainement un programme de santé avec l’Etat guinéen à travers le ministère de la santé. Le coût du programme est estimé à 20 millions d’euros.

Avant de signer l’accord, l’ambassade d’Italie a reçue dans ses locaux hier samedi un groupe de femmes de la commune de Matam et facilitée leur rencontre avec le gynécologue italien Dr Franco Pizzirani  pour parler de santé. La mairie de ladite commune est sur le point de nouer un partenariat avec la représentation diplomatique

« Nous voulons développer un programme de santé avec l’Etat à travers le ministère de la santé, un programme de 20 millions d’euros. Et comme ambassade, nous sommes entrain d’établir une relation avec la mairie de Matam, un partenariat mature effectif et concret. On discutera dans les prochains jours comment structurer ces échanges de façon réciproque parce qu’il faut que les deux parties bénéficient, pas seulement la communauté guinéenne mais la communauté italienne aussi pour qu’il puisse se maintenir dans le futur et être structuré de façon permanente » a expliqué Livio Spadavecchia, ambassadeur d’Italie en Guinée.

Au cours de la rencontre de ce samedi, les femmes venues de la commune de Matam ont profité de la présence du médecin gynécologue italien Dr Franco Pizzirani pour parler des questions liées à la santé : «On a eu l’opportunité d’avoir un professionnel italien ici et les femmes qui ont besoin de se faire consulter en gynécologie peuvent le faire. La consultation est gratuite et on voudrait même la maintenir gratuite une fois par mois et on va la structurer avec la mairie dans le futur. C’est notre objectif » a poursuivi le diplomate italien.

Présente à la rencontre, le 3ème vice maire de Matam, Madame Camara Djéné Condé parle du futur partenariat entre sa commune et l’ambassade d’Italie : «J’ai initié ce projet avec l’ambassade d’Italie. Je suis venue les voir afin de nous assister par rapport aux besoins des femmes, de la jeunesse et tant d’autres afin de nous épanouir dans tous les domaines essentiels. Le programme de santé est un programme primordial. Et ces femmes sont une couche vulnérable, elles n’ont pas de moyens pour faire face à leur problème de santé. En Afrique les femmes ont beaucoup plus de problèmes en gynécologie ».

«Les femmes avec lesquelles je me suis entretenu ont pour la plupart des douleurs au dos, à l’estomac, aux jambes. Elles disent ne pas pouvoir dormir bien la nuit » a affirmé Dr Franco Pizzirani après s’être entretenu avec quelques femmes.

Selon une femme, le gynécologue italien a prescrit des ordonnances à toutes les femmes consultées ce samedi à l’ambassade italienne.

Sadjo Bah pour Actuconakry.com / Tél : 625 01 66 69