Le mardi 11 octobre 2016 , vers 13h15mn, entre deux cours, un coup de feu retentit dans les toilettes du lycée Aboubacar Doukouré à Mamou centre , entrainant l’évacuation à l’hôpital de la ville de deux personnes dont un élève du lycée et l’agresseur qui serait ancien élève du même établissement  aux vêtements tachés de sang.

Selon les premiers éléments de l’enquête en cours, le mis en cause Boubacar Biro Diawara n’est autre qu’un ancien élève du lycée reconvertit en agresseur dans la contrée de Mamou.

Mamadou Aliou Barry,la victime donne la version des circonstances de la fusillade perpétrée dans les toilettes du lycée Aboubacar Doukouré.

Après les cours de midi, je suis sorti de la classe pour aller aux toilettes et revenir suivre le cours de 14 heures. Dans la cours de l’école, j’ai rencontré ce jeune (Boubacar Biro Diawara) et son complice. Ils m’ont agressé avec une arme à feu tout en m’intimant de leur donner mon téléphone et un montant  que j’avais sur moi. J’ai obéit immédiatement. C’est quand j’ai refusé de leur donné mon sac à dos que le nommé Boubacar Diawara a pointé l’arme sur mon front avec des menaces de mort à la bouche.

C’est en ce moment que je me suis saisi du bout de l’arme par ma main gauche. J’ai tourné le canon vers lui. Il a appuyé sur la gâchette ,c’est là qu’il a pris une balle dans sa jambe gauche. Moi, j’ai été légèrement blessé à la main .

Aux dernières nouvelles, l’agresseur (Aboubacar Biro Daiwara) poursuit ses soins primaires à l’hôpital de mamou avant d’être remit aux forces de l’ordre qui l’attendent de pieds fermes

NB: selon des temoins de scène l’arme retrouvée sur les lieux est de fabrication locale .

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here