La justice annonce que « la victime Mamadou Diouldé Diallo, par une plainte, a saisi la Direction des Investigations Judiciaires du Haut Commandement de la Gendarmerie nationale (PM3) ». L’honorable Cellou Dalein Diallo prétend que non.

La justice affirme que, « dans le cas d’espèce, les faits objets de poursuites relèvent, à n’en pas douter, de la procédure de flagrance. Les faits reprochés au sieur Ousmane Gaoual Diallo sont constitutifs de coups et blessures volontaires, injures publiques, de violences et voies de fait et de diffamation prévus et punis par les articles 295, 371 et suivants du Code pénal. De tout ce qui précède donc, aucun obstacle ne s’oppose au cours normal de la procédure ». L’honorable Cellou Dalein Diallo retorque que non.

Qui ment ? Le communiqué du procureur de la république, daté du 4 août 2015, dont sont tirées les citations ci-dessus? Ou l’honorable Cellou Dalein Diallo, qui ne répond pas aux questions du journaliste de guineenews.org, ce matin, 5 août 2015 et qui attaque le gouvernement, alors que celui n’a aucun intérêt à ce que les développements de cette affaire ne compliquent, encore plus, le consensus qu’il essaie de trouver pour aller aux élections présidentielles de octobre prochain ?

Le fautif se cache derrière les excuses de sa victime pour hurler qu’il est maintenant la victime de l’acharnement des autres…Les autres, en l’occurrence, c’est le gouvernement.

« L’affaire du verre d’eau » aurait pu en rester là si les honorables Ousmane Gaoual Diallo et Cellou Dalein Diallo n’avaient pas retourné la situation en se faisant passer pour des martyres.

L’honorable Ousmane Gaoual Diallo va-t-il aller jusqu’à dire que c’est la faute de la société, de ses parents, de l’école, de la mauvaise éducation qu’il a reçu?

J’observe seulement que, comme toujours, quand il est question de traduire un politique devant la justice, tout est utilisé aux fins de la récupération victimatoire.

Un homme violent reste violent et n’est plus un homme. Ce qui a été commis une fois peut l’être de nouveau, même si pardon il y a. L’erreur est humaine, soit, l’arrogance et la lâcheté aussi…

Le jeune loup hurle au complot, lui qui lance des verres d’eau au visage des gens. Les loups hurlent. Pas de faim de nourriture, mais de pouvoir. Le chef de meute a lancé son attaque.

Qui sera le premier à envoyer un verre d’eau à Alpha Condé ?  L’honorable Cellou Dalein Diallo ? Semblerait-il qu’il s’agisse du nouveau moyen d’expression de l’opposition, à court d’argumentaire, pour attaquer le gouvernement ?

Ousmane Boh Kaba pour www.actuconakry.com

Tel de www.actuconakry.com: 622 56 56 67 / E-mail : actuconakry@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here