Acquitté de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI), le 15 janvier dernier, l’ancien président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, a été libéré sous conditions vendredi.

La Cour pénale internationale (CPI) a libéré sous conditions vendredi l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté il y a plus de deux semaines de crimes contre l’humanité commis en 2010 et 2011 lors de violences post-électorales en Côte d’Ivoire.

Obligation de résider dans un État membre de la CPI. « La Chambre d’appel a décidé à l’unanimité l’ajout d’un ensemble de conditions qui assortissent la mise en liberté » de Laurent Gbagbo, dont l’obligation de résider dans un État membre de la CPI en attendant un éventuel procès en appel, a déclaré le juge président de la CPI, Chile Eboe-Osuji.

Avec Europe 1