Acquitté de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI), le 15 janvier dernier, l’ancien président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, a été libéré sous conditions vendredi.

La Cour pénale internationale (CPI) a libéré sous conditions vendredi l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté il y a plus de deux semaines de crimes contre l’humanité commis en 2010 et 2011 lors de violences post-électorales en Côte d’Ivoire.

Obligation de résider dans un État membre de la CPI. “La Chambre d’appel a décidé à l’unanimité l’ajout d’un ensemble de conditions qui assortissent la mise en liberté” de Laurent Gbagbo, dont l’obligation de résider dans un État membre de la CPI en attendant un éventuel procès en appel, a déclaré le juge président de la CPI, Chile Eboe-Osuji.

Avec Europe 1