Avec l’apparition d’une mine d’or dans la Sous-préfecture de SANGUIANA non catholique de M. le Préfet de Kouroussa en la personne de Dramane Condé,il est né une pomme de discorde totale où règne desormais une rupture totale entre Dramane et la population de Sanguiana.

Malheureusement Sanguiana enregistre en peu de temps après, un cas d’Ebola importé de Banankoro (Kerouané)

Après le décès de M. Sekouba Camara (importateur), c’est celui de son enfant que sa femme portait au dos et ensuite un autre enfant de son grand frère.

Pas plu tard qu’hier jeudi 13 novembre 2014 sa première femme a malheureusement rendu l’âme.

Parallèlement, on apprend que sa deuxième femme est aussi malade.

Informée de ce cas de décès et la santé fragile de sa deuxième femme, la Directrice Préfectorale de la Santé de Kouroussa,Dr Aissata Condé à la tête d’une délégation composée des médecins et des agents de santé envisage l’expédition de cette dernière malade vers le centre de traitement à ébola à Gueckedou.

Une initiative refusée par la famille malgré l’implication des cadres ressortissants de sanguiana à Conakry et d’ailleurs.

Nous venons également d’apprendre le décès de la maman de l’importateur (sekouba) à Sanguiana.

Bref sanguiana enregistre 5 cas dans la même famille et dans l’espace de deux (2) semaines.

Selon les informations recueillies sur place, la sous-préfecture de SANGUIANA se sent abandonnée avec l’absence totale d’autorité préfectorale.

Malgré des cas d’attaque à mains armées enregistrées ces derniers temps et ces décès multiples et spontanés dus à ébola, l’actuel préfet de Kouroussa Dramane Condé reste indifférent et insensible aux maux qui gangrènent la sous-préfecture de SANGUIANA.

Sanguiana serait laisser pour compte ?

Cela à tout l’air !

Nous y reviendrons.

Le Préfet Dramane sur photo

 

Youssouf Kourouma depuis Sanguiana pour www.Actuconakry.com