La démocrate Hillary Clinton a été convoquée par la Commission d’enquête de la Chambre des représentants sur les attaques de Benghazi, dirigée par les républicains, pour venir s’expliquer d’ici le 1er mai sur son utilisation exclusive d’une messagerie privée lorsqu’elle était Secrétaire d’Etat.

Cette convocation prendra la forme d’un « entretien » qui ne semble pas devoir être public, mais qui sera retranscrit, a écrit le républicain Trey Gowdy, président de la commission Benghazi, dans une lettre à l’avocat d’Hillary Clinton, David Kendall.
Possible candidate à l’élection présidentielle de 2016, Hillary Clinton a reconnu avoir utilisé une seule adresse gérée par un serveur privé, lorsqu’elle dirigeait la diplomatie américaine de janvier 2009 au 1er février 2013.

Son avocat a expliqué qu’Hillary Clinton avait déjà remis au gouvernement tout message potentiellement intéressant pour la commission Benghazi. Environ 300 de ces messages ont d’ailleurs été donnés par le département d’Etat à la commission en février.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here