Aujourd’hui tout porte à croire que le phénomène de homosexualité constitue un danger en guinée malgré que la loi n’en fait aucun échos à propos.

La guinée,le pays à 85% musulmans,les homosexuels concourent un haut risque à Conakry et notamment à l’intérieur du pays.

Ils sont menacés de mort, subissent toutes sortes de séquestrations, violentés  et d’autres tortures morales etc.

Les homosexuels guinéens,faute de secours, ceux qui réussissent à sortir du pays sont apparemment sauvés des maux dont les familles restent les premières à proférés.

Voici l’histoire d’un homosexuel qui s’est passé à l’intérieur du pays :

La disparition mythique de Mr Bandjou Kaba,dans la région administrative de Kankan dit-on, âgé de 35 ans, fait l’objet des commentaires et de débats dans les milieux sociaux.

D’aucuns soutiennent que Bandjou serait tué par ses propres parents fanatiques à cause dit-on, de son orientation homosexualité, un phénomène pourtant autorisé dans certains pays, mais naissant en Guinée où, les 85 %  des populations sont Musulmans.

Par contre, d’autres témoignent que la victime est le fils de Mory Kaba et de Gnalengbè Kaba, tous musulmans.

D’insistance en insistance, il aurait été victime d’un sort qui aurait été jeté sur lui par un membre de sa famille pourtant, opposée au phénomène homosexualité, un fait banni par la religion musulmane.

A cause de toutes ces considérations, le jeune Bandjou Kaba aurait été contraint de quitter la Guinée et privé de tous ses droits dans sa famille. Apprend-on. Or, le jeune Kaba a le plein droit d’être un homosexuel. Hélas !

NB : les homosexuels guinéens concourent des risques énormes, des menaces de mort, ils sont traités comme des chiens et sont épargnés de toute réunion familiale.

Sydi Diakité pour www.actuconakry.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here