Jamais il n’y eut dans l’histoire de la Guinée autant d’intérêt de la Jeunesse sur la vie de la Nation, mais aussi autant de promotion des Jeunes dans les instances de prise de décision que sous la troisième République.
Le réveil de cette Jeunesse est un salut pour la République. Mais l’implication voire le coaching des Seniors dans son éducation citoyenne est une impérieuse nécessité vu l’engouement et l’énergie déployée par elle dans sa volonté de participer au développement humain et économique du pays.

La Jeunesse guinéenne à l’image de celle africaine rêve grand mais peine à se tenir débout au réveil. Elle pousse des cris, parfois de désespoir sans se lasser de tendre la main dans les différents quartiers, pour cause de croyance dans sa capacité-propre à impulser des dynamiques pour l’Avenir.

Il est vrai cependant, et y va de la stabilité de notre Etat que : « Nous devons absolument trouver autre chose que la fabrique de cette nouvelle catégorie sociale que l’on appelle les ‘’diplômés – chômeurs’’ », pour dire comme Venance KONAN de Fraternité Matin ;
Mais il est vrai aussi que les Jeunes savent mieux dans quel monde aimeraient-ils vivre demain et qu’ils sauront s’ils s’y mettent faire des propositions pour l’Avenir dans le respect de la République, ses symboles et valeurs.

Le capital-connaissance que cette Jeunesse possède de l’Europe, l’Amérique, l’Asie, ses voisins Africains ainsi que d’Internet est une énorme richesse, qui si elle l’exploite dans une solidarité intelligente pourrait lui sortir de ses plaintes quotidiennes.
Toutefois la voie se trace et des lanternes se démarquent et émergent. Des Seniors-Coaches à travers une vision futuriste agissent.

La promotion d’un échantillon de cette Jeunesse aux instances de prise de décision est un chemin indiqué par le Président Alpha CONDÉ pour la Jeunesse quant à son obligation de s’unir pour le développement durable de notre chère Patrie.
Sa contribution est vitale pour les futures générations. Mais l’Amour de la République dans le ton et dans l’action pour préserver ce qui est acquis et se projeter pour de nouvelles perspectives reste un défi. Et pour relever ce défi, priorités doivent être données  au recouvrement de l’identité guinéenne par cette Jeunesse et sa compréhension par pédagogie des Seniors et des Jeunes porte-flambeau, de la notion de la « Guinée fière et Jeune » dans notre hymne.

La Liberté reconnue par la troisième République à travers le Président Alpha CONDÉ étant consommée jusqu’au libertinage, devrait servir aux éclairés de passerelle pour illuminer les autres Jeunes pour un meilleur devenir de notre Nation.
Ainsi les notions de Nation et de République seraient aux côtés de celle de Liberté, les plus consommées en terme de compréhension et de comportement au quotidien par une Jeunesse volontaire mais qui se perd dans le temps et dans l’espace par manque de bonne foi d’une certaine catégorie de citoyens qui dénigrent et peignent en noir les efforts de l’Etat, des partenaires sociaux et des familles pour décourager cette Jeunesse dans sa croyance ; se jouant ainsi de l’Avenir de la Guinée.

La Jeunesse guinéenne est en chemin de retrouver sa fierté. Des exemples çà et là fusent ; et l’Etat ne doit tarir d’éloges et d’accompagnement pour ces Jeunes qui portent le flambeau d’une fierté recouvrée à travers un travail qui s’effectue, main sur le cœur, la République dans l’âme.

Les défis du futur  s’affrontent par un soubassement énergétique,  »infrastructurel », numérique, culturel etc.  Ce soubassement réussit à la Guinée par la volonté d’un Président visionnaire certes mais aussi par le travail de Jeunes pétris de talents et volontaires pour la Patrie.

Ainsi se dit : Une Guinée avec une Jeunesse Républicaine est possible !

Mohamed Lamine KEITA / Président de la C.O du FOREP