La république de Guinée a l’instar des pays membres de l’organisation mondiale de la douane  -OMD- célèbre ce 26 janvier la journée internationale de la douane. Une cérémonie a été organisée à cet effet dans les locaux de la direction générale des douanes ce vendredi.

Cette année, la journée mondiale de la douane est célébrée sous le slogan <<Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement  sans entrave des personnes et marchandises>>.

Dans son allocution, le directeur général de la douane a tenu à justifier le choix du slogan par l’OMD : <<En choisissant ce thème, axé sur la facilitation et la sécurisation des échanges commerciaux l’OMD veut inviter toutes les administrations membres à orienter leur effort durant l’année 2019 sur le principe contenu dans l’acronyme SMART c’est-à-dire Sécuriser les frontières, Mesurer les performances, Automatiser les procédés et gérer les Risques et intégrer la Technologie>> a annoncé général Toumani Sangaré avant de préciser  sur le concept SMART : <<Le concept de frontières SMART vise à renforcer les efforts des pouvoirs publics pour faciliter le commerce et les mouvements des personnes tout en atténuant les menaces inhérentes aux flux transfrontaliers des marchandises, des voyageurs et des moyens de transport. L’acronyme SMART renvoie aux principes détaillés ci-après et qui , à notre avis doivent guider la douane et être placés au centre  des fonctions douanières de contrôle, de lutte contre la fraude et de facilitation : Sécuriser les frontières, Mesurer la performance, Automatiser les procédés, gérer les Risques et intégrer la Technologie>>.

La reforme enclenchée dans le secteur de la douane a permis d’enregistrer quelques résultats encourageants : <<Pour la sécurisation de nos frontières, plusieurs techniques sont utilisées, entre autres l’outil relatif au renseignement préalable sur les voyageurs et cela a conduit à appréhender des voyageurs en conflit avec la loi et de saisir des marchandises illicites>> a poursuivi le directeur général de la douane.

Pour l’année 2019, les quotas assignés à l’administration des douanes sont de 7 mille 722 milliards de francs guinéens.  Les perspectives de la douane guinéenne sont nombreuses car de nombreux  efforts restent encore à faire  pour arriver à la dématérialisation complète du dédouanement : <<Dans le cadre de l’automatisation des procédés, plusieurs autres activités sont programmées pour l’année 2019, notamment la gestion des exonérations, la gestion des soumissions, le prépaiement, le paiement électronique et la gestion du contentieux. L’intégration des technologies est consacrée en plus de l’informatique par l’utilisation des scanners à rayon X au port de Conakry>>  a ajouté général Toumani Touré.

Pour sa part, Gabriel Curtis, ministre chargé des investissements publics privés, venu représenter le ministre du budget a rassuré aux soldats de l’économie guinéenne l’accompagnement des résolutions issues de la réunion annuelle de la douane : <<Les recommandations issues de votre réunion ne seront pas laissées dans les tiroirs. Elles devront servir à chaque instant de référence dans l’exercice de vos fonctions. Je vous félicite pour les résultats auxquels vos travaux ont abouti>>.

 Il a par la suite rappelé aux douaniers que la réalisation en 2019 de multiples tâches par la direction générale des douanes dépendra de facteurs endogènes et exogènes : <<En ce qui concerne les facteurs endogènes, chaque douanier doit garder constamment à l’esprit et traduire dans son comportement quotidien la devise de la douane guinéenne  – travail, intégrité et discipline -. Avoir un sens élevé de responsabilité et accomplir ses devoirs professionnels et civiques pour mériter davantage la confiance placée en lui par le premier magistrat du pays. Demeurer dans le processus irréversible du changement prôné par le chef de l’Etat. S’investir dans le thème retenu cette année par l’OMD pour la célébration de la journée internationale de la douane. Pour les facteurs exogènes, il faut la stabilité politique et macroéconomique qui interpelle tout le monde. La contribution des partenaires techniques et financiers, le partenariat entre la douane et les opérateurs économiques sur la base du principe gagnant-gagnant. Le ministre du budget vous rassure de son soutien constant et de sa totale disponibilité à vous accompagner dans le processus irréversible de réformes et de modernisation de votre administration>>.

Cette journée a aussi marquée la clôture de la réunion annuelle des douanes guinéennes ténue les 22, 23 et 24 janvier dans un réceptif hôtelier de la place. A l’issue de cette réunion, la Guinée est portée à la vice présidence de la région de l’OMD pour l’Afrique occidentale et centrale qui comprend 23 pays.

Sadjo Bah pour Actuconakry.com/ Tél : 625016669