Le ministre délégué chargé du Budget, Ismaël Dioubaté a exhorté, mardi à Conakry, l’administration douanière à mettre au cœur de ses préoccupations, la protection de l’économie nationale à travers sa lutte contre la fraude dans toutes formes .C’était à l’occasion de la Journée internationale des douanes dans un réceptif hôtelier de la place.

Ismaël Dioubaté présidait la Journée internationale de la douane dont le thème est: ‘Des frontières SMART pour des échanges commerciaux ”.

A cette occasion ’’des défis nouveaux et complexes apparaissent constamment dont le trafic international de stupéfiants, d’engins explosifs improvisés, d’armes et de minutions, de faux médicaments… sont autant de menaces graves qui nécessitent en permanence des actions efficaces et coordonnées’’, selon le DG des douanes guinéennes, Général Toumany Sangaré.

”Je sais que vous êtes conscients de leur ampleur et de leur gravité, mais je vous exhorte à redoubler de vigilance’’, a-t-il dit à l’endroit des soldats de l’économie guinéenne.

Le ministre du Budget a indiqué que ”la collaboration entre les différents services intervenant aux frontières demeure fondamentale”.

Tout en soulignant le soutien des autorités qui selon lui, ne fera jamais défaut, Ismael Dioubaté n’a pas manquer d’exprimer ”sa satisfaction aux agents à la frontière qui, de jour comme de nuit, se mettent au service de la Nation, souvent au prix de leur vie”.

Le directeur Général des Douanes, Général Toumany Sangaré, a rappelé pour sa part les grandes mutations qu’a connues l’administration douanière depuis 7 ans.

”Ce plan bâti autour de la vision d’une Douane performante portée par une exigence de qualité au profit des entreprises et des populations matérialise l’orientation stratégique de la Douane pour les prochaines années”, a-t-il dit.

Toutefois, le directeur général des Douanes a relevé que la réalisation de ces objectifs ”dépendra de la mise en œuvre pleine et intégrale d’un certain nombre de mesures, parmi lesquelles, le recours à un système de gestion coordonnée des frontières et tant d’autres en cours de réalisation”.