Ce mardi 15 janvier, s’est tenu au tribunal de première instance de Labé, le procès d’un ex-détenu gracié récemment par le chef de l’Etat. Mamadou Kouma Diallo est poursuivi pour vol de la moto du commandant de la garde communale de Labé. Le juge dans sa délibération a condamné le prévenu qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés à une peine de 3 ans de prison ferme et au paiement de 2 millions de fg pour la réparation de la moto de la victime qu’il avait complétement dépecée. Interrogé à chaud par Mediaguinée, Ousmane Bah n’a pas caché sa satisfaction suite à cette condamnation.

« Vraiment je suis très satisfait du jugement et je suis très content puisque nous avons compris que par-là que nous sommes protégés par le tribunal, surtout par le procureur de la république. Du fait que le coupable a été condamné à 3 ans de prison et au paiement des frais de réparation de la moto à 2 millions 500 fg, je suis très content.  Ce qui me préoccupait, c’était comment condamner le voleur », se réjouit le commandant Ousmane Bah.

Pour rappel, ce le vendredi 04 janvier dernier, que le commandant de la garde communale de Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée a vu sa moto de service volée par un ancien détenu qui a été gracié tout récemment par le président de la république. Le condamné est sorti de prison le 02 janvier 2019, puis mis aux arrêts dans la foulée le 06 janvier par les agents de la garde communale.

Lu sur Mediaguinee