C’est ce vendredi 26 janvier 2018 que le verdict est tombé au tribunal de première instance de la cité de Karamoko Alpha de Labé, sous l’égide du tribunal militaire en formation spéciale.
Le verdict lu par l’accesseur, Aboubacar Thiam sur l’action publique renvoie caporal Copo Goua Soropogui des fins de la poursuite pour crime et délits de pillage, incendie volontaire, incitation des actes contraires au devoir ou à la discipline, révolte refus d’obéissance, violences, voie de faits et outrage aux supérieurs,   vol, coups et blessures volontaires, injures, destructions et dégradation d’édifices privés, dommage aux animaux, et de recel non constitués à son égard. Le tribunal ordonne donc son acquittement s’il n’est encore retenu pour autre chose. Le tribunal militaire en formation spécial a déclaré Amadou Maka Mara, Mohamed Morton Touré et Alhassane Samoura coupables des faits de recel.  Quant au lieutenant Colonel Issa Camara, il a été reconnu coupable des faits de violences, voie des faits, refus d’obéissance, d’incitation à commettrai des actes contraire au devoir et à la discipline et il écope 6 mois d’emprisonnement avec sursis et un millions de francs guinéens d’amende. 13 accusés ont été condamnés à deux ans d’emprisonnement avec sursis et au paiement d’une amende de 500 mille francs guinéens. Le tribunal militaire en formation spéciale à Labé a affligé une peine de 5 ans de réclusion criminelle dont 3ans assorti de sursis et décerne mandat de dépôt  contre eux à l’audience.  Sur l’action civile, le tribunal a aussi condamné solidairement le lieutenant Issa Camara et 19 de ces Co accusés au paiement de 2 milliards de francs guinéens aux parties civiles pour toutes causes de préjudices confondues. Le tribunal militaire en formation spéciale à Labé a en outre condamnés l’ancien commandant du bataillon d’infanterie militaire de Mali et Cie aux frais et dépends en vers l’Etat, ce en application de disposition des articles : 223, 238, 239, 243, 246, 161 et suivant du code de justice militaire. Les dispositions des articles  510 alinéas 3, 373, 384, 485, 1009, 21 et 116 du code pénal et les dispositions des articles 4, 544, 537,  938, 564 et 5’8 du code de procédure pénale, telle est la décision du tribunal militaire en formation spéciale à Labé.
Les avocats de la défense par la voix de Maitre Sidiki Bérété ont promis d’interjeter appel. Quant aux avocats de la partie civile ils ont déploré la faible peine affligée au lieutenant colonel Issa Camara mais se réjouissent tout du au paiement de 2 milliards de francs guinéens aux parties civiles pour toutes causes de préjudices confondues.
A rappeler que le procès du lieutenant colonel Issa Camara et 23 de ces Co accusés a démarré u tribunal de première instance de Labé le 15 janvier 2018, sous l’égide du tribunal militaire en formation spéciale à Labé. Un procès qui a connu le témoignage du préfet de Mali, El Hadj Harouna Souaré et du gouverneur de la région administrative de Labé, Sadou Keita sur les exactions commises au mois de juin 2016 dans la commune urbaine de Mali.
Boubacar Timbo Diallo, Chef de bureau Régional / Fouta de www.actuconakry.com         

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here