Depuis l’arrestation d’un des frères de Monsieur Lonceny Fofana par la gendarmerie,c’est le qui-vive dans la famille Fofana.

C’est le constat que l’on puisse dire vu l’engagement de Sieur Lonceny Fofana dans les mouvements de protestation contre l’arbitraire en guinée.

A la tête d’un mouvement dit ‘’Collectif des Associations de Ratoma ,un mouvement proche de l’opposition guinéenne,Mr Lonceny Fofana et sa sœur Aicha Fofana sont en cavale et aucune trace n’est encore découverte par les membres de sa famille.

Recherchés par les forces de l’ordre,ces deux (2) enfants de la famille fofana plongent les siens dans un gouffre de panique et d’incertitudes.

Vivant ou pas ? aucune piste n’est à écarter.

Donnés pour capturer par les forces de l’ordre,d’autres parlent de leur disparition.

Quoiqu’il en soit,c’est la pure desolation et la désorientation totale de la famille Fofana.

« Une commune réputée soutenir le principal opposant du professeur Alpha Condé»

Le bureau fédéral de la commune de Ratoma à  protesté contre ces arrestations si elles sont avérées vraies .

Il qualifie de l’arbitraire, qui sont monnaie courante en Guinée. «Nous appelons les autorités Guinéens à traiter Lonceny Fofana et sa sœur Aicha  selon les lois en vigueur, à informer sa famille du lieu où ils sont détenu et à clarifier les raisons de son arrestation», a plaidé en Guinée la fédération UFDG

«S’il n’est pas inculpé, il doit être relâché», a-t-il ajouté. Le domicile de Lonceny Fofana  à Ratoma, où vit sa famille, est surveillé par des nombreux gendarmes  en civil qui empêchent ces derniers de sortir ou de contacter la presse. Ce collectif a été menacé de mort en novembre par les inconnus

Tout serait parti de son invitation dans une radio privée de la place selon des informations recueillies au niveau de certains membres de son collectif la même semaine il à commencé à recevoir des appels anonyme de menace sur son numéro gms. Des menaces : «nous savons que ton collectif d’associations est mise en place pour soutenir les actions de l’opposition sur l’axe hamdallaye cimenterie si tu tien à ta vie abandonne ce projet !!! fin de citation » […]. On veut te tuer, toi et ta famille »», avait alors raconté un des membres

Younoussa Bangoura pour www.actuconakry.net       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here