Depuis la publication des conclusions du dialogue politique le 13 juin dernier l’opposition et surtout l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à travers notamment certains potentats dudit parti sont dérangés à telle enseigne que l’on est tenté de s’interroger de savoir, si en tout état de cause, faut-il aujourd’hui sauver le soldat Cellou Dalein Diallo, le leader de cette formation politique ?

Faut-il tout d’abord rappeler qu’au terme de ce dialogue, quand le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a affirmé à la presse qu’un « parti politique est fait pour aller aux élections », nombreux sont des siens qui non sans raison, estimé que leur président a capturé et qu’il les ainsi trahi.

Selon des informations y filtrant et proche du Bureau exécutif de l’UFDG, des barons favorables à la stratégie de Bah Oury (Vice président) qui disaient dans les coulisses que si c’est « l’argent qui enlèvera Alpha Condé  de Sékhoutouréah », ils débourseraient le nécessaire à cet effet, auraient confié aux anonymes que Cellou Dalein Diallo aurait conclu ou signé un accord secret avec Alpha Condé.

Ajoutant que Cellou Dalein Diallo ayant perdu aux négociations au cours de ce dialogue, voudrait en effet les conduire dans le précipice.

Préjugeant ainsi que celui pour lequel, ils ont tout investi, aurait sacrifié l’essence même de leur lutte d’un demi-siècle. Et il en a fallu de peu, pour que ces ilots de l’UFDG qui sont fidèles au principe de Nicolas Machiavel selon lequel, le « but d’un Price doit être la recherche du pouvoir indépendamment des domaines religieux et moral » engagent un bras de fer avec leur prince en proférant par fois, des menaces via des personnes interposées contre celui qui était hier, leur Éliacin.

Depuis, l’on signale que c’est maintenant plutôt la descente aux enfers  qui prévaut pour Cellou Dalein Diallo dont l’autorité est d’autant plus contestée à la tête de ce parti politique.

Pendant que les uns lui reprochent la trahison, les autres l’accusent d’indulgence et de manque « d’âme guerrière » face au pouvoir d’Alpha Condé qui, à leurs yeux, chaque jour, renforce son trône.

Face à de telles élucubration et gaucheries des acteurs majeurs de l’UFDG, l’on apprend aux dernières nouvelles, que Cellou Dalein serait même tenté actuellement  de se rebiffer en criant haro sur les conclusions du Dialogue dirigé par la facilitation des Nations unies.

Ainsi, la question que des observateurs se posent aujourd’hui est de savoir, si de toute évidence, avec ces pressions de la « branche armée et ou l’extrême droite de l’UFDG », amèneraient Cellou Dalein Diallo à faire l’acrobatie en balayant du revers de la main, les conclusions de ce dialogue auquel, l’Onu a donné son quitus. Déjà les mêmes sources indiquent que les tactiques et la stratégie fomentées par le clan Cellou Dalein Diallo doivent céder la place à celles de Bah Oury politiquement plus matures, plus vicieux et plus visionnaire dans la conquête du pouvoir.

Dans tous les cas, le torchon brûle au sein de l’opposition et l’on serait à la recherche de la moindre incartade de la part de la Commission Electorale Nationale Indépendante  (CENI), pour reprendre les hostilités qui reste pour Faya Millimono, la voie du peuple.

Sidimé Alpha Kabinet

Directeur de Publication de www.actuconakry.net

E-mail :actuconakry@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here