Partie A : Les populations de Conakry sont abasourdies ces temps-ci, par une pratique dégradante qui consiste pour des jeunes filles, à danser nues,  en public, et en pleines rues.

Qu’y gagnent-elles ? Où mènera cette nouvelle mode ? L’Opinion publique est en émoi mais il n’y a pas de fumée sans feu !! Un proverbe ne dit-il pas que celui qui tombe, doit plutôt pester contre l’obstacle qui l’a fait trébucher, et causé sa chute … ?

Le bouleversement des mœurs est total depuis 1984 (date de naissance de la deuxième République) et parmi les multiples raisons de la dérive actuelle, deux sont indiquées dans le paragraphe  ci-dessous :

– Après la mort du Président Sékou Touré, CEUX qui organisèrent (sur une base purement ethnique, et avec toutes les bénédictions du CMRN), les tortures et les éliminations physiques, sans jugement, pour ‘’venger leurs parents’’,  comme ils l’ont clairement déclaré après les massacres de Kindia (entre autres), ces ‘’vengeurs’’ donc, étaient allés beaucoup plus loin puisqu’ils avaient également lancé ‘’la terrible mode’’ des VIOLS  comme armes d’humiliations sélectives.

Reconnaissons Maintenant, que la graine a bien germé, en une jungle avec des contreforts immenses, nourrie et entretenue par la HAINE, abritant  toutes les formes de corruptions, dont celles des mœurs et des valeurs car N’oublions pas non plus, que les membres du CMRN étaient également corrompus dès le départ jusqu’à la moelle des Os, puisqu’ils pillaient déjà les stocks d’Or entreposés à la banque centrale, et se partageaient des centaines de millions de dollars, au moment même où ils juraient de donner l’exemple de la bonne gouvernance, dans la gestion de la chose publique.

Ne cherchons donc pas plus loin des explications au phénomène ‘’farégnaki’’.

L’impulsion et les exemples sont venus de haut.

Méditons et adaptons PLATON, Philosophe Grec (428-327 av J. C.), qui disait il y a bien longtemps que :

«  Lorsque les parents s’habituent à laisser faire les enfants ;

Lorsque les ‘’enfants’’ ne tiennent plus compte de leurs paroles ;

Lorsque les enseignants tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter ;

Lorsque, finalement les jeunes, méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien et de personne ;

Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie ».

L’absence dramatique de repères, pour nos jeunesses pourtant destinées à assurer toutes les relèves, est consternante, mais dangereusement menaçante pour la survie de la Nation et de notre civilisation.

Partie B

Mao était-il exceptionnel ? En tout cas, certains lui prêteraient  plusieurs dizaines de Millions de morts et pourtant, sa légende est au moins aussi grande en Chine, que celle du Général De Gaulle en France.

Hitler, Gengis khan, Carlos, Ben Laden, etc., ont marqué leurs époques, et leurs contemporains…, et même au-delà.

Les avis sur chacun de ces ‘’acteurs’’ des décennies et des siècles passés, restent  très  divisés car,  ils sont restés  systématiquement des héros, pour ceux qui utilisent l’autre bout de la lorgnette occidentale !

Durant toute son existence, Samory Touré a farouchement combattu (sans trêve ni concession), l’envahisseur colonial. C’était un homme exceptionnel à tout point de vue. Qu’on l’aime ou pas.

KANT, philosophe génial, a pourtant dit des ‘’énormités de bêtises’’…

Mais revenons à Conakry, où le problème SY-SAVANE (MBORIN), vient de se terminer ; J’ai aperçu hier, sa photo sur Gbassikolo.com, à côté de l’entrefilet informant de la conclusion judiciaire de son ‘’affaire’’ et J’espère maintenant, que par honnêteté intellectuelle, il va prendre sa plume, pour expliquer le SARTRISME à celui qui l’avait carrément comparé  au grand Penseur français, écrivain auteur de la Nausée (factum sur la contingence) …

C’était ridiculement excessif, voire contreproductif pour le grand public, et particulièrement pour les jeunesses innocentes, en quête de savoirs honnêtes.

Ce sont précisément  les différentes formes d’intoxication de l’opinion, par  prosélytisme  ‘’haineux’’,  instillé depuis des décennies, qui ont mis la Guinée dans sa situation actuelle car, les principaux  ‘’notables’’,  pourfendeurs actuels de notre pays sur les médias planétaires (certains ont même été membres de notre ‘’ex’’ CNT), omettent de révéler qu’ils furent tous recrutés dans leur jeunesse, comme mercenaires (il y a une quarantaine d’années), pour assassiner Sékou Touré et BALAYER son Régime Révolutionnaire…!

Après la mort naturelle de notre premier Président, l’on s’est quand même ingénié à réussir le grand BALAYAGE en s’acharnant méthodiquement à TOUT démanteler, pour effacer toutes ses traces avec tous les acquis dans tous les domaines et secteurs de vie de notre Nation, pour aboutir à la faillite et au chaos hérités en Novembre 2010.

SARTRE était un grand écrivain français et surtout, un grand Penseur : le SARTRISME est vu par certains spécialistes,  comme un nouvel humanisme. Si j’étais thésard (ou journaliste), je me serais attelé à ‘’interviewer’’, pour leurs regards sur la doctrine, quelques grands intellectuels français (Jacques Attali, Dominique Strauss-Kahn, etc.), ainsi que  certains grands Philosophes d’aujourd’hui : Michel Onfray, Alain Finkielkraut, Jean-François Kahn, Daniel Sallenave, etc. !  Mais hélas !

Les ‘’rêveries’’ de certains  écrivaillons endimanchés, sont  dangereuses parce qu’ils ne véhiculent que la Haine et la CONFUSION,  menant tôt ou tard  au chaos. L’exemple le plus récent (après le pogrom  rwandais), est celui du grand faussaire intellectuel, pseudo philosophe, dénommé Bernard- Henri Levy, dont  l’activisme a orchestré et catalysé  la chute de Kadhafi  en Lybie, avec des conséquences ingérables  dans toute l’Afrique,  et bien  au-delà.

Tous ceux qui savent résoudre des équations ou écrire des livres, ne sont pas forcément des intellectuels ; Le Savant nucléaire, l’écrivain de talent, etc., ne se hisse pas tout seul, systématiquement parmi les  intellectuels ; Pour ce faire, il doit nécessairement (outre son grand savoir), se préoccuper de l’impact de sa science sur l’Humanité.

Il ne faut pas  ‘’démocratiser’’ le Panthéon (pour caresser quelques lobbies dans le sens du Poil), au risque de le banaliser car, les gens exceptionnels (ceux qui transcendent),  marquent les siècles et les millénaires ; Leur rayonnement est universel.

Des personnes de la qualité de Marie Curie (ou jean Paul 2, s’il était français), n’ont pas besoin de quotas démagogiques pour y accéder.

C’est donc pure lubie que de tenter (dans son coin, sous l’influence de modes cycliques passagères), de grandir des COMPARSES,  par des comparaisons incongrues car, Superman, c’est du Cinéma. Il est donc malhonnête de tromper les catégories ‘’naïves’’, à qui on peut faire gober tout et son contraire.

Il y a déjà un abîme, qui sépare Sartre de BHL, notre expert confusionniste qui a donc  précipité Kadhafi et la Lybie dans le chaos qui menace de désintégrer le reste de l’Afrique.

Nos pseudos intellos, fourvoyés entre la gare de Perpignan et la Tour Eiffel, font feu de tout bois en agrémentant leurs activismes ethno stratégiques, par des ingrédients neufs ou originaux  (Sartrisme circonstanciel), avec l’objectif d’asphyxier des poissons déjà noyés.

Vivement la fin des ignorances, afin que le grand public puisse faire la part des choses, pour appréhender les échelles de grandeur ‘’infinie’’! Par exemple, l’attoseconde (dix à la puissance moins 18 s), est à la seconde ce que la seconde est à la durée de vie totale de l’Univers depuis sa création. Le nombre total d’atomes dans l’univers (la partie connue), serait de dix à la puissance 80, un nombre tellement gigantesque qu’il est hors de portée de notre perception habituelle (y compris pour ceux qui possèdent au minimum un baccalauréat scientifique).

Changeons d’échelle et de type : La puissance du lion devient relative face à un buffle adulte… ;  Il faut alors du nombre, pour équilibrer la charge contre la bête mythique, symbole  légendaire, de la Fondation du Mandingue historique de l’exceptionnel Soundjata dont les exploits furent comparés à ceux d’Alexandre le Grand (356-323 av. J.-C.).

Quelle comparaison peut-on oser, entre le verre (matière amorphe), et le diamant (cristal le plus dur) !

C’est au-delà du blasphème.

Dago à Abidjan, n’aurait retenu que le mot termite, dans une phrase entendue dans un amphi, où le professeur expliquait le problème du complexe d’Œdipe chez le termite adolescent !!

Le savoir n’est certainement pas en cause chez nos activistes guinéens : ils osent simplement TOUT, avec la même mauvaise foi historique au service d’un inguérissable intellectualisme envahissant, qui a repris le flambeau de la poignée de  jihadistes, naguère contrariés dans leur ‘’conquête’’, d’abord par l’arrivée des colons, puis par le formidable Samory, et enfin par l’accession à une Indépendance qu’ils jugeaient ‘’prématurée’’ en 1958, de ce  territoire convoité depuis toujours par un groupuscule élitiste esclavagiste,  en quête d’une terre promise, pour le bonheur exclusif  particulier d’une population d’innocents, qui ignorent  qu’on veut gérer à leur place,  leur destin singulier, au détriment d’un ensemble plus vaste auquel ils sont déjà harmonieusement ‘’intégrés et mélangés’’ depuis belle lurette, par un formidable brassage irréversible.

Des Jean-Paul SARTRE ne courent pas les rues.

Wa Salam.

Cissé Oumar de Bma

657 48 15 69

essikleduc@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here