C’est la gendarmerie avec à sa tête le Général Ibrahima Baldé qui a pris cette décision dans le cadre de la sécurisation de l’aéroport de Conakry.

« La mosquée se trouve dans l’espace aéroportuaire. Ensuite elle se trouve sur la ligne de mire de la tour de contrôle » a confié une source proche du département guinéen de l’intérieur.

La construction de ce lieu de culte dans l’espace aéroportuaire a fait l’objet de beaucoup de débats entre les autorités guinéennes et les responsables de l’aviation civile. Depuis plusieurs années, les responsables au niveau de l’aviation civile et les représentants des différentes compagnies aériennes opérants en Guinée ont suggéré aux autorités de Conakry, l’annulation de la construction de cette mosquée.

« Les pilotes avaient formulé des recommandations pour qu’on prenne des dispositions par rapport à cette mosquée. Imaginez qu’un individu lance un projectile à partir de la mosquée, il pourrait tomber directement sur l’aile d’un avion qui serait sur la piste. L’entrée dans un lieu de culte n’est pas contrôlée ici. Donc le risque était très grand » a expliqué à notre rédaction un responsable de la sécurité de l’aviation civile.

Ahmed Tounkara depuis africaguinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here