Qu’il reste ou non, ce qui est aujourd’hui patent dans sa gestion au niveau  du ministère de l’enseignement pre-universitaire, il fait montre d’inefficacité inouïe qui  laisse une mauvaise odeur auprès du président Alpha condé; dés l’entame du premier quinquennat de ce dernier en 2010, il était indiqué dans le registre de mission du ministre de l’enseignement pre-universitaire des objectifs que son département devrait à tout prix l’accomplir ; mais après un constat sérieux fait par http://actuconakry.com , on peut être en mesure d’affirmer que son bilan est mitigé et désormais ce secteur névralgique de l’Etat, faiseur de ressources humaines, doit avoir un homme compétent dont le profil s’accommode au panorama du secteur de l’éducation en général mais surtout les guinéens ne veulent plus avoir de néophyte à la tête de ce département si cher à l’Etat guinéen.

Peut-être Dr Ibrahima Kourouma a su tirer la cause de son agitation du fait de ne pas accomplir totalement ses objectifs, nous n’allons pas trop loin pour indiquer cette tache noire au public, il s’agit entre autres des objectifs qu’il devrait atteindre mais (hélas !); ce sont : rehausser la qualité de l’enseignement et d’apprentissage en raison de la faiblesse du niveau des jeunes élèves qui accèdent dans les universités ; augmenter les manuels scolaires et de supports pédagogiques, recruter les contrôleurs qui devaient avoir pour mission, la supervision pédagogique rapprochée ; respecter les plans d’étude et de programmes en vigueur, toutes choses qui laissent à désirer au niveau des écoles; augmenter la rigueur dans le processus des examens nationaux pour éviter toute affectation négative pouvant décrédibiliser les évaluations dans les classes.

Pour éviter la mauvaise foi, c’est de dire qu’il n’a rien fait, quand les objectifs d’un ministère sont de 100% et qu’au terme d’une mandature, le ministre en question n’arrive à faire que 20% comme objectifs, laissant derrière lui une disparité de 80%, alors pour être objectif, on ne peut que dire qu’il n’a rien fait.

Cette fois-ci le prof Alpha condé vient d’être réélu pour un autre mandat de cinq ans, il prévient déjà que la compétence sera son critère référentiel en ce qui concerne le choix des hommes, ceux qui savent les réalités pour les cinq ans à venir, le prof Alpha condé n’aura plus besoin de médiocres, il a dit et il a fait savoir récemment devant ses militants au siège du Rpg-arc-en-ciel, finies la médiocrité et la récompense, être Rpgiste ou non ; le temps a changé et l’heure n’est plus aux soutiens militants.

Moriken Moussa pour www.Actuconakry.com

Tel de www.actuconakry.com: 622 56 56 67

 

 

2 COMMENTAIRES

  1. Ce département est un département technique par excellence et il doit être géré par un spécialiste technicien,rigoureux et talentueux.Lors des campagnes dans l’émission PROGRAMMES CROISES,j’ai compris avec Siaka barry du RPG,tous les paramètres qu’il faut régler pour développer ce secteur.Le président doit désormais faire un choix pertinent !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here