ACTUCONAKRY.COM / Le Ministère des Finances qu’on a pris l’habitude de présenter comme la vache laitière de la Guinée est en dépérissement en raison du comportement malhabile de son ministre Mamady Camara récemment nommé. A l’origine, des disparitions de deniers publics,l’on a parle toujours aux finances.

A son arrivée ,des nominations des contrôleurs financiers comme par enchantement, et surtout dans des conditions non catholiques.

Conséquences : les difficultés vont crescendo, les finances publiques en agonie, des grincements de dent et tensions en couveuse… A telle enseigne que l’actuel ministre des Finances  se trouve aujourd’hui dans l’œil du cyclone…

Bref, les récentes nominations des contrôleurs financiers faites prouvent à suffisance qu’il serait déconnecté de la réalité du terrain…chose d’ailleurs qui, aux dires de nos sources aurait irrité le président de la République.

Selon des sources concordantes confiées à notre agent de renseignement infiltré, le président Alpha Condé a décelé dans ces dites nominations au centre du scandale dans les médias, deux paramètres disproportionnés et qui coûteraient inutilement des pertes à l’Etat.

  1. Les 80% des promis ne relèvent pas du ministère des Finances, pourtant la Direction nationale des Finances regorge des jeunes cadres compétents et expérimentés.

  2. Ces contrôleurs financiers affectés à des institutions comme : la caisse nationale de sécurité sociale,institut national d’assurance maladie obligatoire,la caisse de prévoyance sociale des agents de l’Etat, Office Guinéenne des Chargeurs sont des institutions qui ne reçoivent pas de subvention de l’Etat et par conséquent, l’on ne doit pas nommer des contrôleurs financiers 

En gros c’est ce qui a remonté le Président de la République contre l’ancien ambassadeur de la Guinée en Afrique du Sud et l’actuel ministre des Finances qui n’a pas sû déceler ces éléments aussi élémentaires pour un économiste de son rang. 

Cette situation est symptomatique de la gestion catastrophique actuelle de la vache laitière que constitue les finances. Résultat : on assistera à l’amaigrissement de l’Etat.

S’agit-il d’une complicité ? Les débats sont ouverts, les vérificateurs et autres contrôleurs ont désormais matière à réflexion.

Alpha  K pour Actuconakry.com / Tel : 657 36 36 26