Au PADES, l’élection du Conseil communal de matoto était aussi à l’ordre du jour.

Prenant la parole, la coordinatrice nationale chargée des questions politiques a pointé du doigt les responsables du parti au pouvoir et celui de l’UFDG comme responsables de la sainte pagaille orchestrée à Matoto.

Pour Mme Dédé Dioubaté  «Les deux grandes formations politiques : l’UFDG et le RPG-Arc-en-ciel sont responsables de la sainte pagaille à Matoto . Parceque, simplement ils ont commencé ce processus avec un consensus, et c’est ce qui nous a amené à tout ça. Ils ont refusé de faire face à la loi. S’ils avaient accepté de respecter la loi, on ne serait pas là aujourd’hui. Conséquence, une année déjà qu’on est sur une seule élection et c’est de leur faute, donc franchement ils n’ont qu’à gérer ce qu’ils ont crées»

 Oumar Ly  pour Actuconakry.com