Sur Actuconakry.com / Zone minière frontalière à la République du Mali, Siguiri présente de nos jours, une forte densité, l’affluence de taille, la ruée vers l’or.

Sa population est en majorité composée de jeunes qui se laissent de nos jours, emporter par une nouvelle forme de dépravation ignorant qu’ils constituent, le levier essentiel du développement de cette préfecture.

Dans les sous-préfectures notamment la commune urbaine, l’on aperçoit deux groupes de jeunes dont ceux qui se font appeler « mans » et d’autres, les « choco ».

Ils sont la plupart  influencés par le jeune rappeur malien « Montana » par ses chansons qui désorientent adolescents et jeunes sous les yeux des parents, autorités éducatives et culturelles.

Les « mans » se caractérisent par le port des armes blanches comme les ciseaux,couteaux…

Ils ont les yeux en permanence ,rougis par l’effet des excitants, les cheveux et barbes à l’état extravagant faisant peur à tous .

Les « choco » pensent être les mieux avancés dans l’esprit et le corps, ils écoutent des chansons qui font la promotion de la délinquance juvénile même au milieu de nos voiries.

Leur façon éhontée de marcher, le pantalon collé au corps ne permettant pas la libre circulation du sang,la ceinture délaissée  laissant la culotte en bas des fesses,les distinguent des autres. L’éducation se retrouve à l’encan.

Dans les quartiers, ils créent des files de violences antagonistes empêchant le sommeil des paisibles populations juste pour conquérir des filles qui échappent au champ d’encadrement.

Sur ces scènes de violences, sont utilisées, les injures grossières contre pères et mères, les armes blanches faisant des blessés graves.

En conséquence, les familles, milieux scolaires et quartiers sont menacés.

Pourtant, la famille est le noyau central de l’éducation et nous assistons à un spectacle affreux crée par la démission totale des parents et l’inaction des autorités administratives.

Il est urgent de freiner le fléau pour éviter le pire, le grand banditisme…

Leur insertion socio-professionnelle est possible si des activités socio-éducatives sont réalisées en leur faveur,assurer le plein épanouissement de la personnalité, les attitudes mentales et physiques .

Souleymane Koita Écrivain, juriste